Cameroun: Exportations de banane – Performances en dents de scie


Les 168.080 tonnes exportées au 30 novembre, ont principalement été portées par la société des Plantations du Haut Penja.

L’association bananière du Cameroun (Assobacam) vient de publier les données des exportations de banane pour ce mois de novembre. Les chiffres disponibles indiquent que les exportations de ce fruit, troisième produit d’exportation du Cameroun derrière le pétrole (plus de 40% des exportations totales du pays), et le bois en grumes ou scié (15% de l’ensemble des exportations), se chiffrent à 16 498 tonnes. Comme depuis un certain nombre d’années, trois structures se répartissent le marché.

La société des Plantations du Haut Penja (PHP) avec 14.463 tonnes, la Cameroon Development Corporation (CDC), 732 tonnes, et Boh Plantations, 1303 tonnes. Des performances moins bonnes que le mois d’avant où 16 534 tonnes avaient été exportées, soit une baisse de 36 tonnes. Ce léger recul est lié aux résultats de PHP et de la CDC. La production de cette dernière, qui a subi de plein fouet les affres de la crise est passée de 781 tonnes exportées à 732, soit une baisse de 49 tonnes. Pendant que PHP est passé de 14 650 à 14 463 tonnes. Boh Plantations par contre a fait mieux, passant de 1 103 à 1 303 tonnes. Au 30 novembre donc, ce sont 168.080 tonnes qui sont allées outre atlantique, contre 187.679 en novembre 2019.

C’est ainsi qu’évoluent les exportations de banane depuis le début de l’année: en dents de scie. En janvier par exemple la PHP a exporté 19253 tonnes. Performance qu’elle n’a plus atteint au cours des dix mois qui ont suivi. En février elles étaient de 13 847 tonnes puis 12 793 en mars puis 9948 en juillet avant de remonter à 15360 tonnes en septembre. Tendance à géométrie variable également pour Boh Plantations où, de plus de 1700 tonnes en janvier, les chiffres sont descendus à 1069 en juillet, avant de remonter progressivement au dernier trimestre de l’année.

CDC, l’un des principaux exportateurs il y a quelques années encore, n’est revenu sur le marché cette année qu’au mois de juin, avec 301 tonnes. Le mois qui a suivi, les exportations avaient doublé pour s’établir à 678. La meilleure performance de cet exportateur cette année c’est au mois de septembre où il a exporté 1312 tonnes. Il faut dire qu’au cours de l’année dernière, elle n’a pas exporté du tout, encore moins à partir du mois de septembre 2018. Les raisons de cette baisse de quantité de produits exportées sont entre autres la crise sociopolitique dans la région du Sud-Ouest mais aussi certaines difficultés internes que traversent certaines de ces structures.



Read more

A lire aussi

Laisser un commentaire