Arrestations en masse: Plus de 300 militants de l’opposition en prison



Plus de 300 militants de l’opposition en prison sous le régime Rhdp. Un véritable record, certainement jamais réalisé sous un autre régime en Côte d’Ivoire. Un chiffre, qui d’ailleurs n’est pas exhaustif puisqu’hier, l’on annonçait encore des arrestations dans le département de Toumodi. Et cette saignée pourrait se poursuivre les jours à venir. Même si ces arrestations font partie désormais du quotidien des Ivoiriens, ce qui intrigue, en revanche, c’est que le président Alassane Ouattara lui-même dit avoir initié un dialogue avec l’opposition qui a démarré le 11 novembre dernier avec le président Henri Konan Bédié à l’hôtel du Golf pour solder tous les contentieux. Comment expliquer donc cette position de pile et face adoptée par le régime Rhdp et de son président. Pendant qu’ Alassane Ouattara dit tendre la main à l’opposition pour un dialogue (franc et sincère ) pour emprunter les termes du Chef de l’Etat lui-même, l’on continue les arrestations des partisans de l’opposition. N’est-ce pas une manière de vider ce dialogue de toute sa substance de franchise et de sincérité ? Est-ce qu’on peut vouloir la paix, le calme et le dialogue en maintenant la pression sur l’opposition ? Peut-on dialoguer avec le fusil sous la tempe ? Autant de questions qui trottinent dans l’esprit des populations aujourd’hui. A la vérité, on ne peut pas vouloir le dialogue, la paix tout en continuant les arrestations des militants de l’opposition.

J.N



newsabidjan

A lire aussi

Laisser un commentaire