Afrique: Culture – Africa 2020, une forte présence malgache


C’est un projet hors normes, dédié aux 54 pays africains. La saison Africa 2020, initiée par le président Macron, a été conçue comme une tribune offerte aux artistes, aux intellectuels et aux entrepreneurs africains pour montrer au public français la richesse et la créativité du continent africain. Et Madagascar sera présente en force dans cette importante manifestation.

De décembre à juillet prochain, ce sont plus de 200 événements qui seront organisés dans toute la France, autour des grands défis du XXIe siècle. Madagascar sera présente en force dans l’événement, avec quatorze ambassadeurs qui officient dans le cinéma, la musique, les arts plastiques, les arts visuels, les arts vivants, ou l’histoire. De quoi faire connaître au public français la richesse créative, artistique, culturelle et civilisationnelle de la Grande Île.

Une « opportunité »

Show culinaire à la résidence de France. Devant un potager reconstitué, chef Lalaina, grand nom de la cuisine malagasy, fait virevolter les cinq sens de ses invités. D’avril à juillet 2021, c’est à Lyon qu’il fera crépiter les papilles, avec un but précis : « Mettre en valeur la cuisine traditionnelle malgache et montrer aux Français qu’avec des produits des pauvres, qu’on ne trouve plus dans les restaurants, comme les brèdes patates ou le taro (tubercule), on peut en faire des repas très gastronomiques. »

Judith Manantenasoa, danseuse et circassienne, participera à une résidence d’un mois, en février, pour créer un cabaret 100% féminin. La compagnie éphémère parcourra ensuite l’Hexagone pour présenter sa création :« C’est vraiment une opportunité pour moi. Parce que géographiquement parlant, Mada se trouve loin des autres pays et des autres cultures aussi. Ce spectacle, c’est la possibilité de découvrir chez les autres danseuses, comment, en tant que femmes africaines d’aujourd’hui, elles évoluent dans notre art. »

Le danseur contemporain, Harivola Rakotondrasoa, lui, a été sélectionné pour participer à la reprise du Sacre du Printemps de Pina Bausch, au théâtre du Châtelet à Paris, avec une trentaine d’autres danseurs africains : « A travers ces représentations-là, moi, ce que j’espère c’est montrer aux Français que l’art africain, ce n’est pas que de la danse traditionnelle et primitive. Mais qu’il y a autre chose. Et j’espère vraiment que mon âme de danseur malgache se ressentira sur scène. »

« Occasion formidable »

Sur scène, justement, explique Christophe Bouchard, ambassadeur de France à Madagascar, la Grande île sera fortement représentée avec quatorze participants : « C’est une occasion formidable pour Madagascar de montrer à la fois que le pays fait pleinement partie de cet ensemble de l’Afrique et de l’Océan indien, et c’est une part très active, puisque grosso modo, un projet sur 10 de la saison Africa 2020 implique des acteurs malgaches. Et ce sera évidemment une occasion de montrer la spécificité de cette île qui fait partie de cet ensemble mais qui est exceptionnelle par son héritage africain et asiatique. »

Une invitation, aussi, à regarder et comprendre le monde, d’un point de vue, pour une fois, africain.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire