Afrique: Gouvernance et gestion des pêches – Les acteurs et les partenaires au développement font l’état des lieux


La Fao a organisé ce mercredi 9 décembre, un atelier de restitution des études réalisées pour le compte des composantes 1 et 2 du projet «Gouvernance et gestion durable des ressources, amélioration de la chaîne de valeur des produits de la mer ». L’objectif général de

l’atelier est de restituer et de valider au niveau national, les rapports qui ont été produits sur l’état des lieux de la gouvernance et de la gestion des pêches ainsi que l’amélioration de la chaîne de valeur des produits de la mer dans les îles du Saloum.

Selon Dr Makhfousse Sarr, chargé de programme à la représentation de la Fao au Sénégal, les îles du Saloum ont été choisies comme site pilote en raison de son importance socioéconomique pour les communautés locales de pêche notamment en matière de transformation artisanale des produits de la pêche, mais aussi pour l’écosystème en tant que zone de mangrove et de frayères.

Il y sera développé à titre expérimental des approches holistiques et intégrées dans la gestion durable des ressources sur la base des instruments internationaux développés par la Fao comme l’approche éco systémique des pêches, les directives sur la pêche artisanale, l’approche chaine de valeur sensible au genre, pour ensuite procéder à une mise en échelle, au niveau d’autres sites, des bonnes pratiques qui auront été retenues.

Il a souligné que la Fao a initié un portefeuille de projets important pour apporter les appuis nécessaires à l’amélioration de la gouvernance du secteur en vue d’atteindre les objectifs sectoriels et macroéconomiques. Ce qui également entre en droite ligne avec l’Objectif de développement durable 14 (Odd14) : conserver et exploiter de manière durable les océans, les mers et les ressources marines aux fins de développement durable.

L’atelier qui nous réunit aujourd’hui est un moment important dans la mise en œuvre du projet Ipc-AO (Initiative Pêche Côtière, composante Afrique de l’Ouest) car il sera l’occasion de valider la situation de référence de la gouvernance, la gestion et la chaine de valeur des produits halieutiques dans les îles du Saloum et surtout de formuler des recommandations opérationnelles pour les prochaines étapes.



Read more

A lire aussi

Laisser un commentaire