Algérie: Vers le renforcement des exportations de l’huile d’olive algérienne vers l’étranger


Alger — Le ministre de l’Agriculture et du développement rural, Abdelhamid Hemdani a affirmé, jeudi à Alger, la nécessité de renforcer les exportations des produits agricoles notamment de l’huile d’olive, soulignant que la production d’olives a atteint 10 millions de quintaux durant la campagne 2019-2020 contre 8,6 millions de quintaux durant la précédente campagne.

Lors de la cérémonie de remise des prix aux lauréats de la deuxième édition du Concours national «Djaafar Aloum» de la meilleure huile d’olive Vierge extra algérienne pour la campagne 2019-2020, le ministre a mis l’accent sur la grande importance accordée par son secteur à l’élargissement de l’oléiculture et les efforts visant à assurer la qualité de ce produit.

«Nous avons donné toute l’importance à l’élargissement de l’oléiculture et œuvré à assurer la qualité du produit, de manière à répondre aux normes internationales», a-t-il soutenu, saluant à cet effet les efforts consentis par les différents acteurs, notamment les oléiculteurs pour concourir à la promotion et au développement de la production agricole, notamment en ces conditions difficiles induites par la propagation de la pandémie du nouveau coronavirus».

Lors de la cérémonie de remise des prix, organisée à l’Institut technique de l’arboriculture fruitière et de la vigne (ITAFV), M. Hemdani a affirmé que les résultats réalisés représentaient un défi relevé par les agriculteurs et les éleveurs en cette conjoncture sanitaire sensible, marquée par la propagation du nouveau coronavirus et l’impact des mesures préventives visant à endiguer la pandémie.

Pour le ministre, la diversité qui caractérise notre pays en matière de production d’huile d’olive mérite une bonne commercialisation, en soumettant les différents échantillons aux analyses chimiques nécessaires et en procédant à un travail d’évaluation pour moderniser la filière.

Le ministre a fait état de la consécration d’une direction au niveau du ministère dédiée à la promotion de l’agriculture biologique, compte tenu du grand potentiel offert dans ce domaine.

La feuille de route sectorielle 2024-2030 prévoit de compter sur les acquis et ressources humaines disponibles pour améliorer la production et s’orienter vers l’exportation.

Le ministre a également mis en avant les perspectives d’investissement dans de nombreuses autres filières stratégiques, à l’instar du lait et des céréales.

12 lauréats primés au concours national « Djaafar Aloum » de la meilleure huile d’olive Vierge extra

Le ministre a présidé la cérémonie de remise des médailles aux douze (12) lauréats de la deuxième édition du concours national « Djaafar Aloum » de la meilleure huile d’olive Vierge extra pour la saison 2019-2020, afin de les encourager à perpétuer la tradition de l’organisation de ces concours qui contribuent à l’amélioration de la qualité de l’huile d’olive en Algérie.

Ce concours, coorganisé par le Conseil national interprofessionnel de la filière oléicole (CNIFO) et l’Institut technique de l’arboriculture fruitière et de la vigne (ITAFV), vise à promouvoir la production nationale de l’huile d’olive et à encourager sa consommation.

Supervisant l’ouverture du laboratoire d’analyses des produits oléicoles, « Djaafar Aloum » accrédité par le Conseil oléicole international (COI), le ministre a écouté les explications fournies par le chef de département des expériences de l’ITAFV et par la présidente du comité d’experts sur les méthodes d’analyse chimique et d’analyse sensorielle (goût), selon les normes techniques internationales qui déterminent la qualité de l’huile d’olive fruité et non fruité, ses types et les caractéristiques gustatives de chaque qualité.

De surcroît, tous les renseignements relatifs aux caractéristiques du produit seront téléchargés sur une base de données et intégrés dans une application électronique spéciale qui classe automatiquement la qualité de l’huile d’olive.

A noter que l’ITAFV est également composé d’experts-dégustateurs qui s’acquittent de leur mission, selon les normes internationales, du point de vue technique ou via l’exercice physiologique du goût.

A ce sujet, M. Hemdani a mis l’accent sur l’impératif pour ce laboratoire de superviser la qualité et sensibiliser les producteurs quant à l’importance de respecter les procédés techniques de production, d’autant plus que tous les atouts sont disponibles dans le pays, en vue d’encourager l’exportation.

En chiffres, l’ITAFV précise que 70% de l’huile d’olive produite localement est vierge extra avec des perspectives d’atteindre une meilleure qualité.

Pour ce faire, plusieurs formations ont été dispensées aux dégustateurs, dont 10 chefs de jury et experts qui participent à l’encadrement des concours au plan national et international.

A rappeler que le jury national de dégustation a été accrédité en 2019 par le Conseil oléicole international (COI). Selon des statistiques récentes, les espaces réservés aux oliviers sont passés de 168.000 ha en 2000 à quelque 480.000 ha lors de la saison 2018/2019, soit une augmentation de 160%.

La production nationale des olives a atteint, durant la saison 2019/2020, environ 10.380.000 quintaux, contre 8.687.000 quintaux l’année dernière, soit + 65% de production d’huile d’olive.



Read more

A lire aussi

Laisser un commentaire