Cameroun: Eiforces – Des auditeurs en mission à Douala


Les éléments du 7ecycle du Brevet d’études supérieures de sécurité ont débuté le 8 décembre dernier la visite des dispositifs sécuritaires de la ville.

«Gestion interministérielle des crises ». Voilà le fil conducteur de la mission d’études intérieure du 7e cycle du Brevet d’études supérieures de sécurité (Bess) dans les dispositifs sécuritaires de la région du Littoral. La mission conduite par le général de brigade André Patrice Bitote, directeur général de l’Ecole internationale des forces de sécurité (Eiforces), a, entre autres objectifs, de permettre aux auditeurs de confronter les connaissances acquises avec les réalités du terrain. Et en matière de défis sécuritaires, la région du Littoral en général, et la ville de Douala en particulier, sont des zones indiquées pour l’atteinte des objectifs pédagogiques visés par l’Eiforces, centre d’excellence de la Cemac et de l’Union africaine en matière de formation en ordre public, en opération de maintien de la paix et en intervention professionnelle opérationnelle.

A la 2e Région militaire interarmées (Rmia II), deuxième étape après celle de la 2e Région de gendarmerie, le général de brigade aérienne Benoît Eba Eba, commandant la Rmia II, a présenté le Littoral comme une zone stratégique dans le golfe de Guinée, dotée d’une façade maritime qui aiguise de nombreux appétits au regard de ses richesses naturelles. La région est confrontée aux menaces aussi bien asymétriques que conventionnelles. Notamment la piraterie maritime, le grand banditisme urbain et rural, ainsi que le sécessionnisme. De quoi enrichir les connaissances des cadres stagiaires. En visitant différents dispositifs sécuritaires du Littoral, les 25 auditeurs vont mieux connaître les organismes ministériels et interministériels concourant à la fonction de sécurité.

Il s’agit pour le Dg de l’Eiforces et ses collaborateurs de présenter les capacités opérationnelles réelles des unités sur le terrain, et de parfaire la connaissance des auditeurs sur les forces de défense et de sécurité camerounaises. Le Bess est une formation de niveau stratégique dans le domaine de la sécurité et du maintien de la paix auquel est adossé un Master professionnel en Relations internationales, option Sécurité internationale, de l’Institut des Relations internationales du Cameroun (Iric). La formation des 25 auditeurs, qui a démarré le 5 octobre dernier, va durer 42 semaines. Mardi, la mission s’est également rendue à la délégation régionale de la Sûreté nationale du Littoral, ainsi qu’à la Légion de gendarmerie. Mercredi, il est prévu une visite de courtoisie aux autorités administratives de Douala. Notamment les services du gouverneur, la préfecture et la mairie de la ville. La mission d’étude s’achève le 13 décembre prochain.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire