Afrique: Littérature – Ayobami Adebayo, lauréate du prix littéraire les Afriques 2020


La 5e édition du prix littéraire « Les Afriques » vient de récompenser l’écrivaine Nigériane, Ayobami Adebayo, pour son roman « Reste avec moi », publié en France par les éditions Charleston. La récompense de La Cene littéraire salue une fiction qui « doit mettre en exergue une cause humaine, sociétale, idéologique, politique, culturelle, économique ou même historique du moment en rapport avec l’Afrique ou sa diaspora ».

L’œuvre récompensée cette année évoque principalement les thèmes suivants : le mariage, la famille, les mentalités et traditions patriarcales, la stérilité, le deuil ainsi que la solitude. Elle nous plonge dans l’univers intime des deux personnages principaux, Akin et Yedidje. Le récit se déroulant dans les années quatre-vingt au Nigéria, une double violence politique et sociale va mettre l’amour dans ce couple à rude épreuve.

Née à Lagos en 1988 et passionnée par les contes depuis sa plus tendre enfance, Ayobami Adebayo écrit des nouvelles depuis l’âge de neuf ans, s’inspirant des contes de tradition orale si chers à la culture nigériane. Elle a suivi des études en littérature anglaise à l’Université Obafemi Awolowo d’Ile – Ife au Nigéria. À 19 ans, elle participe à un atelier d’écriture organisé par Chimamanda Ngozi Adichie à Lagos. Celui-ci va avoir un énorme impact sur sa volonté d’écrire des fictions. Reste avec moi est son premier roman.

Créé en 2015 par l’association de lecteurs « La Cene Littéraire », « Cercle des amis des écrivains Noirs Engagés », le Prix « Les Afriques » est décerné une fois par an à un écrivain africain ou afro descendant auteur d’une fiction. Le prix inclut une dotation de 5300 €, une œuvre d’art d’une valeur de 3500 €, l’achat de 100 exemplaires du livre primé ou l’acquisition des droits du livre primé pour la zone géographique d’Afrique subsaharienne francophone. Le jury 2020, présidé par le professeur Ambroise Kom, réunissait Boubacar Boris Diop (romancier, professeur de littérature), Koulsy Lamko (romancier, professeur de littérature), Bourahima Ouattara (écrivain et professeur de littérature), Sada Kane (journaliste, critique littéraire, promoteur littéraire) et Hortense Sime (médecin, passionnée de littérature).

Ayobami Adebayo succède à Elnathan John, lauréat du « Prix Les Afriques 2019 », pour le livre, « Né un mardi » (traduit par Céline Schwaller, Métailié).



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire