Adama N’Diaye, styliste de la marque Adama Paris et l’ambassadrice de l’Afrique


Publié le :

Adama N’Diaye est créative et plurielle. Elle a fondé en 2002 la Dakar Fashion Week, puis en 2010 la Black Fashion Week, qui s’est tenue à Montréal, Prague, Bahia et Paris, ensuite en 2013 elle lance la chaine Fashion Africa. Mais la styliste emblématique de Dakar à créer sa marque Adama Paris à 23 ans à peine à Paris.

« C’est ma façon d’être dans la vie que je reproduis dans ma création. C’est toute ma vie », confie Adama N’Diaye, créatrice de mode sénégalaise de la marque Adama Paris.

Mon père était diplomate et moi j’ai une sœur jumelle. Au Sénégal, les jumelles c’est Adama et Hawa. Quand on habitait en France, il y avait deux autres paires de jumelles. Pour nous différencier, les gens disaient c’est Adama Paris. Quand je suis allée à l’INPI (Institut national de la propriété industrielle) pour enregistrer mon nom, ma sœur m’a dit “Adama Paris”. C’est mon petit surnom avant d’être connue.

 

Adama N’Diaye est née à Kinshasa. Elle a vécu à Paris, Los Angeles, Dakar et bien d’autres villes grâce à ses parents diplomates. Passionnée de mode, elle conclut un marché avec son père pour qui la mode n’est pas un vrai métier. La future créatrice d’Adama Paris a donc fait des études sérieuses et a même travaillé dans le milieu bancaire avant de lancer sa marque. Ouverte sur les autres cultures, la créatrice conçoit une mode qui lui ressemble.

« Le fait d’être africaine ne m’empêche pas d’être française, d’être européenne, le fait de parler wolof ne m’empêche pas de parler espagnol ou italien. Je suis tellement plus de choses que ma couleur et ma culture de naissance », affirme Adama N’Diaye.

Adama N’Diaye styliste et fondatrice de la marque Adama Paris © Mario Epanya

Créatrice cosmopolite

« Tout cela se voit dans mes designs. Et c’est pour cela que ce n’est pas monotone. Demain je peux sortir un boubou inspiré de ma grand-mère, une robe inspirée de ma vie à Los Angeles ou de mon passage à New York. C’est à cette femme-là que je veux vendre, cette femme qui n’a pas peur d’essayer des choses et qui ne se laisse pas emprisonner par une culture. Ce n’est pas nier mon africanité. Je pense que l’avenir est aux gens qui se tournent vers les autres », ajoute la créatrice.

Dakar Fashion Week collection Adama Paris
Dakar Fashion Week collection Adama Paris © Bilal Moissa

La création avec des actions collectives

Adama N’Diaye met en avant son travail mais aussi celui d’autres créateurs. Depuis ses débuts, cette ambassadrice de la mode africaine n’a jamais défilé seule.

« Je fais beaucoup pour d’autres créateurs, et je suis humble et reconnaissante. Nous avons fait une fashion week dans trois continents différents, sans contacts avec des gens du métier, j’ai créé une chaîne de télévision qui nous met en avant dans 46 pays en Afrique, et la plateforme Dakar Fashion Week a fait découvrir énormément de créateurs, surtout beaucoup de mannequins qui défilent et qui ouvrent des défilés. Je pense que je n’aurais pas fait aussi bien si j’étais toute seule à le faire, parce que le challenge est moins gratifiant. J’essaye d’être une ambassadrice de l’Afrique. »

Dakar fashion Week 2020 collection Adama Paris
Dakar fashion Week 2020 collection Adama Paris © Bilal Moissa





rfi

A lire aussi

Laisser un commentaire