Alpha Condé : « Aucun guinéen ne sera oublié, aucune partie du pays ne sera exclue… » | Africa Guinee


CONAKRY-A 82 ans, Alpha Condé a prêté serment ce mardi 15 décembre 2020, pour un nouveau mandat de six ans, le premier de la quatrième République. La cérémonie a eu lieu au palais Mohamed V devant un parterre de 12 chefs d’Etats et de représentants de Gouvernement.

Dans son discours, Alpha Condé réitéré son engament de « gouvernement autrement » et de mener une lutte farouche contre la corruption. Le chef de l’Etat déclare qu’il mesure le poids des exigences, mais a promis d’être à la hauteur.  

« La Guinée, en cette phase de son histoire et pour son avenir a besoin d’un véritable sursaut national afin de consolider notre commun désir de vivre ensemble fondé sur l’intérêt national et le respect de nos institutions. Les fondements de notre démocratie ont été souvent ébranlés par les luttes politiciennes et les tensions sociales. Mais grâce à notre vigilance à tous et au sens de responsabilité de chacun, la sécurité de l’Etat, des biens et des personnes continue à être assurée pour le bien de tous. Je réitère devant la Nation mon engagement de continuer à œuvrer pour tous en cette phase de notre histoire et pour notre avenir. Car le pays a besoin d’un véritable sursaut national pour consolider l’unité nationale et la cohésion sociale« , a-t-il déclaré.

Alpha Condé promet d’être le Président qui sera au service de tous les guinéens. Il exhorte chaque citoyen d’œuvrer pour un avenir d’unité et d’espérance. Le dirigeant guinéen assure que chaque guinéen aura sa place.

« Je suis le président de tous les guinéens, au service de tous les guinéens. Dans la réalisation de notre idéal commun, personne ne sera oublié, aucune partie du pays ne sera exclue. Chaque guinéen aura sa place, car c’est ensemble qu’on pourra surmonter les difficultés d’aujourd’hui et les défis de demain« , a-t-il assuré, indiquant qu’il croit aux vertus du dialogue.

« Je crois profondément aux vertus du dialogue et de la concertation. J’ai acquis depuis longtemps la conviction que la Guinée se fera avec tous les guinéens. Mais chacun doit respecter la Loi et bannir de ses propos et de ses actes la violence afin que notre pays demeure une société de liberté. Pour cela j’exhorte chacun d’entre vous à œuvrer pour avenir d’unité et d’espérance. C’est un devoir qui incombe à chacun d’entre nous. Je mesure le poids des exigences, la responsabilité des attentes de ma fonction« , a-t-il lancé.

A suivre…

 

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

 



africa guinee

A lire aussi

Laisser un commentaire