Alpha Condé prête serment: Quel avenir pour le front anti troisième mandat? | Africa Guinee


CONAKRY-En Guinée, en marge de l’investiture d’Alpha Condé à un 3ème mandat, le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) appelait ce mardi 15 décembre 2020, à une manifestation éclatée pour protester contre « le baptême du coup d’Etat constitutionnel ».

Même si aucun rassemblement n’a été constaté durant toute cette journée plutôt clame, la commission d’organisation de ladite manifestation se réjouit bilan, estimant que cette indifférence témoigne le rejet du « peuple » vis à vis du troisième mandat.

Devant un aréopage de chefs d’Etats réunis au palais Mohamed V, Alpha Condé a prêté serment ce mardi 15 décembre 2020 pour un troisième mandat contesté. Il consacre le couronnement d’une épreuve de force qui a duré plus d’un an et qui a surtout été jalonnée par des violences d’une ampleur inédite. Plus de cent morts, des milliers de blessés, des dégâts matériels. Les traces de la quête du troisième mandat restent indélébiles.  

Quel avenir pour le combat du FNDC après la prestation de serment du président Condé ? Le front anti troisième mandat promet qu’il n’abandonnera pas la lutte tandis que les défections continuent dans ses rangs.

Après Bah Oury, c’est Dr Faya Milimouno, qui a nargué ses anciens collègues en participant fièrement à l’investiture d’Alpha Condé, alors que le FNDC appelait à une manifestation. Cette attitude prouve que le leader du Bloc Libéral a pris ses distances.  

Bien que ses derniers appels à manifester ont été timidement suivis, le FNDC a annoncé ce soir qu’il « réitère son engagement indéfectible à poursuivre son noble combat contre la dictature et travaille d’ores et déjà sur les nouvelles orientations de la lutte jusqu’au départ d’Alpha Condé ». 

A suivre…

Africaguinee.com



africa guinee

A lire aussi

Laisser un commentaire