Cameroun: Droit d’auteur de l’art musical – Ateh Bazore, nouveau PCA


L’artiste et célèbre animateur a été élu pour un mandat de cinq ans à la tête de la Sonacam au terme de l’assemblée générale élective tenue samedi dernier à Yaoundé.

Ateh Bazore était le « favori » des artistes. Ces derniers s’en cachaient d’ailleurs à peine avant les assises du 12 décembre dernier, dans l’une des grandes salles d’apparat du palais des Congrès à Yaoundé, transformée en bureau de vote pour la circonstance. Près de 700 artistes-électeurs venus écrire une nouvelle page de l’histoire de la Société nationale camerounaise de l’art musical (Sonacam), ont pris d’assaut les lieux samedi dernier. Et pour définitivement mettre les chances de son côté, Ateh Bazore, arborant une tenue traditionnelle de son Nord-Ouest natal, a démarré sa journée sur les chapeaux de roues, allant d’un électeur à l’autre, soit pour une marque d’attention ou tout simplement pour une salutation amicale. Cette opération de charme entamée depuis plusieurs mois a fini par payer, puisque c’est désormais lui, le nouveau patron de la Sonacam. Ateh Bazore, élu pour un mandat de cinq ans, a terminé premier à l’issue de cette assemblée générale élective présidée par le ministre des Arts et de la Culture (Minac), Bidoung Mkpatt, avec 254 voix remportées devant Jean Pierre Essome (185 voix), Messi Ambroise (85 voix) et Wax Dey (69 voix).

Cette AG avait pour fil conducteur, l’élection des organes dirigeants de la Sonacam. Outre la présidence et les membres du Conseil d’administration, il fallait déterminer des responsables aux instances internes nouvellement créées, à savoir : le Conseil de surveillance ; le Comité d’éthique, de la discipline et d’arbitrage ; la Commission d’identification, d’admission et de classification ; enfin la Commission de contrôle des programmes des musiques en ligne et de répartition. Aussitôt après la phase protocolaire débutée à 12h, les opérations électorales ont démarré, avec en prime, la présentation de tous les candidats et de leurs plans d’action. S’en est alors suivi le vote simultané par chaque délégation dans quatre bureaux de vote.

Le processus électoral, sous la supervision de la Commission de contrôle des organismes de gestion collective et du Minac, et avec la contribution d’Elections Cameroon (ELECAM) qui a fourni les isoloirs, s’est déroulé dans la transparence absolue : présentation du badge par le votant, pointage du nom sur la liste, prise des différents bulletins et des enveloppes sur la table, retrait dans l’isoloir, etc. Un long processus qui prendra pas moins de six heures d’horloge, suivi des dépouillements des votes sous les ovations des électeurs. Au terme de cette journée historique pour le mouvement musical national, le ministre Bidoung Mkpatt a salué le sens de la responsabilité manifesté une fois de plus au cours de cette assemblée générale qui vient de désigner les nouveaux responsables de la Sonacam. S’adressant à ces derniers, le Minac a indiqué que leur élection ne doit pas laisser place au triomphalisme. « Travaillez avec professionnalisme et en toute complémentarité pour contribuer au meilleur développement des activités de la Sonacam », a-t-il martelé. A Ateh Bazore et à tous les artistes-musiciens de changer la donne.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire