Alpha Condé annonce les couleurs de son sextennat: « Le mandat qui commence… » | Africa Guinee


CONAKRY-Alpha Condé qui a prêté serment ce mardi 15 décembre 20, a annoncé les couleurs de son sextennat. Le président guinéen promet de gouverner autrement. Son cheval de bataille sera la lutte contre la corruption, le copinage, le clientélisme… Il annonce que toute société appartenant à la femme d’un ministre ou d’un directeur d’une régie sera exclue des marchés publics.

« Le mandat qui commence aujourd’hui, c’est celui de tous les guinéens qui ont contribué par leur engagement et leur vote, est placé sous le signe d’une reconversion totale des mentalités et de renouveau pour notre pays. Nous aspirons tous à un changement profond et rapide, c’est pourquoi il nous faut changer les pratiques et les méthodes ainsi que nous obliger à un choix plus judicieux d’hommes et de femmes de toutes les générations appelées à servir ce pays. Je crois au talent et à l’énergie de la jeunesse. Je crois à l’engagement et à l’abnégation des femmes. Je sais aussi combien de fois l’expérience est précieuse à certains moments de la vie d’une nation comme la nôtre. Chacun de nous à la place où il est dans le rôle qui sera le sien est invité à s’engager pour changer des guinéens et apporter le meilleur de lui-même aux guinéens.

Nous nous engageons à lutter avec fermeté contre la corruption qui gangrène le développement de notre pays. Le copinage, le clientélisme, nous voulons, désormais, gouverner autrement comme nous avons pris l’engagement devant le peuple.

Gouverner autrement, c’est travailler pour les couches les plus vulnérables. Gouverner autrement : ça veut dire que les ministres et les hauts fonctionnaires en est les mêmes, aussi, nous allons installer à la présidence une structure toutes les sociétés seront passées aux cribles, toute société qui appartient à la femme d’un ministre ou à son fils, toute société qui appartient à un Directeur général d’une régie sera exclue définitivement du contrat public.

Gouverner autrement : c’est penser à nos femmes si braves, c’est pourquoi nous avons mis dans la constitution la parité. Gouverner autrement, c’est donner la chance à notre jeunesse d’être en plein dans la quatrième révolution industrielle, car, comme je l’ai dit dernièrement, les jeunes africains n’ont rien à envier aux jeunes européens, américains en ce qui concerne la 4ème révolution industrielle ».

Bah Boubacar Loudah

Pour Africaguinee.com



africa guinee

A lire aussi

Laisser un commentaire