Cameroun: Enam – L’année académique lancée


Travail, discipline, humilité, entre autres, ont été prescrits aux nouveaux élèves hier, lors de la cérémonie de rentrée officielle présidée par le ministre Joseph LE.

Elle a été baptisée promotion « Résilience ». 576 élèves dont 500 Camerounais et 76 étrangers, nouvellement admis à l’École nationale d’administration et de magistrature (Enam) ont renoué avec les études, pour le compte de l’année académique 2020-2021. Cette rentrée solennelle a fait l’objet d’une cérémonie officielle, présidée hier au palais des Congrès de Yaoundé, par le ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative, Joseph LE. Plusieurs autres autorités administratives, politiques et diplomatiques y ont pris part.

Les nouveaux pensionnaires de l’école ont reçu des conseils des aînés et du top management. Le ministre Joseph LE, précisant que l’excellence est une exigence des services publics, leur a rappelé qu’en rentrant à l’Enam, ils s’engagent « à faire de l’excellence une quête permanente ». Aussi, le nom de baptême « Résilience », va-t-il au-delà d’un symbole, selon le Minfopra. Il est tout un programme qui sera déroulé durant leur parcours. Le Minfopra les a exhortés à porter haut les valeurs de cette prestigieuse école qui forme l’élite administrative du pays, en s’illustrant par leur patriotisme, leur discipline et leur dévouement au travail. Les nouveaux élèves ont été appelés à être des humbles serviteurs de l’État et du citoyen.

Pour le directeur de l’Enam, Bertrand Pierre Soumbou Angoula, ces élèves entrent à l’Enam au moment où le Cameroun fait face à plusieurs crises. D’abord la crise sécuritaire dans certaines régions du pays, et d’un autre côté, la crise sanitaire due au Covid-19. Aussi, le directeur a-t-il appelé ces officiers de réserve à jouer leur partition dans la lutte sur tous les fronts. L’Enam étant une école par excellence de la promotion du vivre ensemble et de la paix, les apprenants ont été invités à s’impliquer dans la promotion saine de ces idéaux.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire