Angola: Le vice-président de la République aborde l’action des taximen dans les communautés


Luanda — Le vice-président de la République, Bornito de Sousa, a reçu, mercredi, le chef de file de l’Association Nouvelle Alliance de l’Association des chauffeurs de taxi d’Angola (A-NATA), Francisco Paciência, avec qui il a analysé la réalité quotidienne des plus de 20 mille associés.

Au sortir de l’audience, Francisco Paciência s’est dit satisfait de ce geste de l’Exécutif dirigé par le Président João Lourenço, et «plein d’espoir pour des jours meilleurs» pour cette frange de la société, en majorité des jeunes, qui se consacrent quotidiennement au transport de passagers, malgré de nombreuses difficultés.

Francisco Paciência a affirmé qu’il existe une «volonté sans équivoque de collaborer» avec les autorités de la part d’A-Nata, afin d’améliorer les performances professionnelles et les conditions sociales des chauffeurs de taxi, d’une part, et générer des revenus pour l’État, à travers des taxes et frais, d’autre part.

Parmi les suggestions présentées, il a mis en exergue la professionnalisation des chauffeurs de taxi, avec le droit à une licence professionnelle, et l’inclusion dans le système de protection sociale, ainsi que la création d’un organe, qui pourra s’appeler la Chambre nationale des chauffeurs de taxi.

La création, par l’Exécutif, de mécanismes qui obligent tout citoyen qui entend se consacrer, à titre professionnel, au transport de passagers à adhérer à une association de classe, a également été l’une des suggestions présentées au Vice-président de la République, Bornito de Sousa.



Read more

A lire aussi

Laisser un commentaire