Cameroun: Dibamba – Le Cerac réhabilite un groupe d’écoles


Le Complexe scolaire bilingue de Missolè II Centre, entièrement rénové et équipé par l’association, a été rétrocédé hier, 16 décembre.

Une matinée ensoleillée, des bâtiments aux couleurs gaies, des enfants joyeux. Ce beau tableau est celui d’une école. Ou, plus précisément, d’un groupe d’écoles, le Complexe scolaire bilingue de Missolè II Centre, situé dans l’arrondissement de Dibamba, dans le département de la Sanaga-maritime (région du Littoral).

L’ensemble, entièrement rénové et équipé par le Cercle des Amis du Cameroun (Cerac), a fait l’objet d’une rétrocession hier, 16 décembre 2020. Un cadeau de Noël en avance pour les enfants, mais aussi leurs enseignants et leurs parents. Un présent précieux et durable, envoyé par Mme Chantal Biya, présidente fondatrice du Cerac, et Ambassadrice de Bonne volonté de l’Unesco. La première dame était représentée par Catherine Esso, vice-présidente du Cerac et déléguée de l’association pour le Littoral, pour une cérémonie à laquelle auront assisté, outre le gouverneur du Littoral, le ministre des Transports, Jean Ernest Ngallè Bibehe, Geneviève Tjoues, vice-présidente du Sénat, entre autres personnalités.

Le complexe a bénéficié de travaux d’envergure : construction de salles de classe, de forages, d’une clôture avec portail métallique, de fosses septiques etc. et de diverses opérations de réhabilitation. En outre, la délégation du Cerac a apporté hier à Missolè II un important stock de matériel didactique (livres de mathématiques, d’anglais, de français, cartons d’enveloppe, cahiers de préparation, etc.) ainsi que du mobilier (armoires, bureaux, placards, tables-bancs… ). A cela il faut ajouter un groupe électrogène, 8 kits solaires, un ordinateur de bureau, du matériel d’assainissement et d’entretien, du matériel et des produits pharmaceutiques.

« Les populations de Dibamba sont honorées et galvanisées. Les apprenants du Complexe scolaire bilingue de Missolè II Centre, et leurs enseignants voient dans ces dons du Cerac des cadeaux inestimables. C’est un rêve devenu réalité », dira le délégué régional de l’Education de Base pour le Littoral, Léopold Yimga. La même tonalité de gratitude vibrera dans la voix du maire de Dibamba. Manfred Njecacal a salué « l’action sociale très significative » du Cerac, action « qui va améliorer la qualité de l’offre disponible en matière d’éducation au niveau primaire » dans la commune. Le geste est d’autant plus apprécié que, rappellera le maire, la commune connaît « une pression urbaine certaine, accentuée par l’arrivée de nombreux [enfants] déplacés du Nord-Ouest et du Sud-Ouest ».

Catherine Esso, représentante personnelle de Mme Chantal Biya, invitera les bénéficiaires à fructifier au mieux l’appui ainsi apporté, prédisant à l’arrondissement de Dibamba « un avenir radieux », Missolè II devant en être le « Quartier latin ». Elle a demandé aux uns et autres de porter témoignage pour ce complexe, « qui a accueilli des centaines d’enfants déplacés des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest en crise, pour étancher leur soif de connaissances, préserver leur droit à l’éducation, et entretenir en eux, l’espoir d’un brillant avenir dans leur pays, le Cameroun, un, indivisible et émergent ». Pour l’oratrice, Missolè II doit devenir « le lieu par excellence de la culture de la citoyenneté, du bilinguisme et du bien vivre ensemble au Cameroun. »



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire