Adoption du projet de Loi de Finances 2021 en Conseil des ministres


Selon un communiqué de presse, le budget 2021, présenté en mode programme, prend en compte les objectifs du Cadre stratégique pour la relance économique et le développement durable Credd 2019-2023, les priorités du gouvernement de Transition, les objectifs du Programme appuyé par la facilité élargie de crédit du Fonds monétaire international et les cibles des critères de convergence de l’Uemoa et de la Cedeao.

«Les prévisions des recettes budgétaires s’élèvent à 2155 milliards 161 millions de F CFA contre 2145 milliards 627 millions de F CFA dans la loi rectificative 2020, soit une augmentation de 9 milliards 535 millions de F CFA, correspondant à un taux d’accroissement de 0,44%, imputable à la hausse prévisionnelle des recettes du budget général », lit-on.

Les prévisions des dépenses budgétaires pour l’exercice 2021 s’élèvent à 2808 milliards 88 millions de F CFA, contre 2864 milliards 976 millions de F CFA dans le budget rectifié 2020, soit une diminution de 56 milliards 888 millions de F CFA, équivalent à un taux de réduction de 1,99%.

Au titre des dépenses, l’accent sera mis, notamment sur – la prise en charge des actions de la feuille de route de la Transition ; – le renforcement des moyens de défense et de sécurité ; – la lutte contre la Covid-19 ; – l’amélioration des conditions de vie des populations ; – l’opérationnalisation des nouveaux services publics ; – le renforcement du système judiciaire ; – la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali, issu du processus d’Alger.

Le projet de budget 2021 présente un déficit global de 652 milliards 927 millions de F CFA, contre 719 milliards 349 millions de F CFA dans le budget rectifié de 2020, soit une diminution de 9,23%.

Le déficit sera financé par les ressources provenant des aides budgétaires extérieures et par la mobilisation de l’épargne.
Mahamane Maiga



leje

A lire aussi

Laisser un commentaire