Afrique: Illumination et FEUX 2020 – La paix et la solidarité au centre des festivités


Au moment où l’année 2020 tire allègrement vers sa fin, les Abidjanais, face à la Covid-19, s’interrogent sur l’effectivité des festivités populaires que sont les illuminations et les feux d’artifice.

Le District Autonome d’Abidjan (DAA), initiateur de ces festivités marquant chaque fin d’année, rassure les Ivoiriens qu’elles auront bel et bien lieu.

Lors d’une réunion du Bureau du Conseil du DAA, la décision a été prise de les organiser tout en tenant compte du contexte sanitaire dominé par la Covid-19. Et le lancement est prévu pour le mardi 22 décembre 2020 en face de la mairie d’Abobo en présence Mme Dominique Ouattara, l’épouse du chef de l’Etat, marraine de l’évènement.

Le Conseil a souhaité que ces festivités soient sobres, contrairement aux années passées, afin d’éviter d’en faire un vecteur de propagation de la pandémie mondiale. Les illuminations et feux d’artifices se feront donc de façon éclatée dans plusieurs communes du District Autonome d’Abidjan.

Pour les illuminations par exemple, 17 sites dans six communes ont été identifiés. Ce sont pour Cocody, l’esplanade du Pont HKB, le carrefour Saint Jean, le rond-point ADO, le carrefour de la riviera 2, le rond-point de la palmeraie, le parc Dominique Ouattara ; au Plateau, la place de la République, le bâtiment de l’hôtel du District, le boulevard de la République, la Cathédrale, l’avenue Jean Paul 2 ; à Treichville l’échangeur de l’amitié ivoiro-japonaise ; à Port Bouët, l’aéroport FHB ; à Abobo, le rond-point de la mairie ; à Koumassi, le grand carrefour, le boulevard du 07 décembre et la rue gourmande.

Quant aux feux d’artifices, des sites sécurisés ont été retenus dans différents communes du District Autonome d’Abidjan. L’objectif est toujours d’éviter au maximum les attroupements et d’agir conséquemment en faveur des populations économiquement faibles.

Le District Autonome d’Abidjan, institution citoyenne dont les actions sont principalement tournées vers le social et le bien-être des populations, depuis une dizaine d’années, conformément aux recommandations du président de la République, a décidé cette fois-ci de renforcer sa solidarité envers nos concitoyens qui sont le plus dans le besoin afin de cadrer avec la politique d’équité et d’inclusion sociale du gouvernement.

Les aides aux indigents, handicapés, orphelinats, pouponnières et les couches sociales en difficultés seront accrues. Ces populations cibles et institutions sociales bénéficieront de vivres et de non-vivres. Cette année, le ministre gouverneur a choisi de placer ces festivités, aussi sobres soient-elles, autour d’un thème d’actualité: « Paix, facteur de développement durable ».

Robert Beugré Mambé, par ce thème, veut que chaque Ivoirienne et chaque Ivoirien s’investissent d’une mission : celle d’être des acteurs de maintien d’un climat de paix, un climat de sérénité, des facteurs propices au développement auquel aspire le peuple. Il souhaite, par ailleurs, comme il ne cesse de le proclamer « que les Ivoiriens aient pitié de la Côte d’Ivoire en lui évitant de nouvelles crises».

L’on peut donc retenir qu’Abidjan continuera de briller de mille feux pour toujours mériter son appellation de : « Ville lumière, Perle des lagunes et cité verte ». Les opérateurs techniques chargés de ces illuminations et autres feux d’artifices sont à pied d’œuvre pour tenir dans les délais.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire