Afrique: Rapport Doing business – La déclaration de la Banque mondiale sur la correction des données


Le Groupe de la Banque mondiale a rendu publique une déclaration relative à la correction des données du rapport Doing Business et aux conclusions d’une vérification interne de l’intégrité des données dans le processus de production du rapport.

Selon l’institution, au cours des 17 dernières années, le rapport Doing Business a été un outil précieux pour de nombreux pays soucieux de comparer leur cadre réglementaire régissant l’activité des entreprises à celui d’autres pays.

Les indicateurs et la méthodologie Doing Business sont conçus pour aider les pays à imprimer une impulsion aux réformes visant à améliorer le climat général des affaires.

Comme nous l’avons indiqué dans notre déclaration du 27 août, renseigne un communiqué de presse, des irrégularités ont été signalées concernant des modifications apportées aux données des rapports Doing Business 2018 et Doing Business 2020, publiés respectivement en octobre 2017 et 2019.

Selon la Banque mondiale, la direction a immédiatement demandé un examen et une évaluation systématiques des modifications apportées aux données après le processus institutionnel d’examen des cinq derniers rapports Doing Business.

La direction a également demandé à la vice-présidence de l’audit interne du Groupe de la Banque mondiale de procéder à un examen d’assurance de l’intégrité des données dans le processus de production du rapport Doing Business et de vérifier l’examen par la direction des irrégularités dans les données des rapports Doing Business entre 2016 et 2020.

Après un examen approfondi par la direction et des discussions avec le Conseil des Administrateurs de notre institution, la Banque mondiale publie ce jour un examen exhaustif des irrégularités relatives aux données et les corrections à apporter aux données relatives aux quatre pays concernés ; une vérification indépendante de l’examen des irrégularités des données réalisé la vice-présidence de l’Audit interne du Groupe de la Banque mondiale.

Elle souligne que les conclusions de l’examen d’assurance de l’intégrité des données dans la production du rapport Doing Business réalisé par la vice-présidence de l’Audit du Groupe de la Banque mondiale (GIA), ainsi que les mesures qui ont été et seront prises pour renforcer l’environnement général de contrôle interne et remédier aux vulnérabilités sous-jacentes recensées dans le rapport.

«Bien que cela n’ait aucun lien avec les irrégularités de données évoquées ci-dessus, la Banque lance également un examen externe de la méthodologie Doing Business dans le but de renforcer ce produit et son utilité pour les parties intéressées à travers le monde entier, les résultats dudit examen étant attendus à la mi-2021 », renseigne la Banque mondiale. Elle précise qu’elle finalisera les modalités de publication du rapport Doing Business 2021 dans les mois qui viennent, en y intégrant les corrections de données mentionnées ci-dessus.

Enfin, elle étudiera et traitera les conclusions des divers examens suscités dans cette édition du rapport Doing Business et dans celles qui suivront.



Read more

A lire aussi

Laisser un commentaire