Affaire Norbert Zongo : Les avocats de François Compaoré demandent au Conseil d’État français de transmettre au Conseil constitutionnel une question prioritaire de constitutionnalité


Alors qu’il était attendu pour ce 18 décembre 2020, en principe, la décision du Conseil d’Etat français sur l’extradition ou non de François Compaoré, les avocats de ce dernier ont demandé ce vendredi au Conseil d’État français de transmettre au Conseil constitutionnel français une question prioritaire de constitutionnalité dans le cadre du recours en annulation du décret d’extradition du frère cadet de l’ancien président du Faso.

Le délibéré sur cette question est attendu d’ici à trois semaines.

La défense du frère de Blaise Compaoré avance plusieurs arguments, allant de la motivation politique de cette autorisation d’extradition à l’absence de garantie de sécurité pour ses avocats français. La décision est en délibérée. Elle sera rendue d’ici trois semaines, en théorie, peut-être d’ici la fin de l’année, selon Me Briard, l’un des avocats de François Compaoré.

Il est question dans cette affaire de l’implication du frère de l’ancien président burkinabè, Blaise Compaoré, dans l’assassinat du journaliste Norbert Zongo, il y a 22 ans, alors que ce dernier enquêtait sur la mort du chauffeur de François Compaoré notamment David Ouédraogo.

Lefaso.net





Burkina

A lire aussi

Laisser un commentaire