Afrique: Restitution d’objets culturels aux peuples africains – Un premier jet pour le Sénégal et le Benin


La procédure de restitution d’objets culturels détenus par la France appartenant aux peuples africains est en marche. En effet, les députés français ont adopté jeudi 17 décembre une loi de rétablissement de ces objets. La première étape concerne le Benin et le Sénégal.

Ces objets cultuels qui ont appartenu à de grandes figures de lutte coloniale ont été spoliés par les envahisseurs colons. Le premier jet de restitution concerne vingt-six objets provenant du palais des rois d’Abomey, emportés par les troupes du général Dodds lors de la conquête du Dahomey en 1892. Ces objets sont aujourd’hui conservés au Musée du quai Branly de Paris. Ils vont intégrer le patrimoine béninois et devront être totalement remis d’ici un an au plus tard. Pour le sabre qui aurait appartenu à Cheikh Oumar Foutiyou Tall, il se trouve présentement à Dakar au Musée des civilisations noires, dans le cadre d’une convention de dépôt, signée en 2018.

D’autres pays réclament leurs objets. Il s’agit du Tchad qui sollicite «des pièces présentes dans les collections du Musée du quai Branly, soit presque 10 000 objets», rapporte le journal le Monde. L’Ethiopie sollicite «3 081 biens culturels éthiopiens conservés dans les collections publiques françaises», le Mali «seize biens» et Madagascar «l’intégralité des biens culturels malagasy présents sur le territoire français». Enfin, la Côte d’Ivoire a identifié une liste de 148 objets. Des discussions sont en cours pour notamment la restitution du tambour parleur du peuple ébrié, exposé au Quai Branly.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire