Angola: Le pays engagé dans l’attraction des investissements américains


Luanda — Le Président de la République, João Lourenço, a déclaré vendredi à Luanda que le gouvernement angolais prenait des mesures pour attirer plus d’affaires et d’investissements des États-Unis d’Amérique (USA).

Selon le Chef de l’Etat angolais, qui participait, par visioconférence, à une table ronde devant le Conseil consultatif du Président américain sur les affaires en Afrique, « l’Angola accorde une grande importance aux relations avec le monde des affaires américain ».

João Lourenço a dit que l’Angola attend des investissements importants de cette relation pour aider à stimuler son économie et son développement.

« Les histoires de l’Angola et de l’Amérique sont interconnectées depuis l’arrivée des premiers esclaves africains en Amérique du Nord, plus précisément à Jamestown (Virginie), venus d’Angola », a souligné l’homme d’État angolais.

Il a indiqué que l’Exécutif, dirigé par lui, faisait un «effort énorme» pour transformer l’économie et encourager l’investissement privé et la libre entreprise.

João Lourenço a souligné l’importance que le Gouvernement angolais accorde au renforcement de l’engagement en faveur de la démocratie, de la transparence, de la lutte contre la corruption et de la défense des droits de l’homme.

Il a rappelé que « la mise en œuvre de ces réformes n’est pas facile, mais elle est nécessaire et vitale pour l’avenir du peuple angolais ».

« Au fur et à mesure que nous les réalisons, nous établissons des partenariats stratégiques avec diverses nations du monde, avec un intérêt croissant pour les États-Unis d’Amérique », a-t-il reconnu.

Il s’est félicité de l’existence d’un échange de plus en plus dynamique entre l’Angola et les États-Unis d’Amérique, tout en reconnaissant le bon niveau actuel des relations bilatérales.

« La coopération entre les deux pays s’avère exemplaire dans la manière dont les États-Unis d’Amérique se sont efforcés d’aider l’Angola à surmonter bon nombre de ses défis », a-t-il poursuivi.

Dans ce chapitre, il a reconnu l’aide que les États-Unis fournissent à l’Angola, en tant que premier donateur individuel d’équipement de déminage déployé sur le territoire national.

À propos de la relation Angola-USA

Les États-Unis et l’Angola ont établi des relations diplomatiques formelles en 1993. Le secteur de l’énergie est au centre des relations entre l’Angola et les États-Unis.

Depuis 2002, les objectifs de la politique étrangère des États-Unis d’Amérique en Angola sont de promouvoir et de renforcer les institutions démocratiques, de promouvoir la prospérité économique, d’améliorer la santé et de consolider la paix et la sécurité.

Les États-Unis ont également participé, en partenariat avec l’Angola, à l’élimination des mines terrestres.

La banque americane EximBank dispose d’une ligne de crédit pour soutenir les exportations américaines vers l’Angola.

À son tour, la Chambre de commerce États-Unis-Angola se consacre à la promotion du commerce et des investissements entre les deux pays.



Read more

A lire aussi

Laisser un commentaire