Autorisation des vaccins anti-covid : où en est l’Europe ?



Publié le 19 déc. 2020 à 13:09Mis à jour le 19 déc. 2020 à 13:28

C’est le deuxième vaccin autorisé par les autorités américaines. Après avoir commencé leur campagne de vaccination avec le vaccin de Pfizer/BioNtech, les Etats-Unis viennent d’approuver l’utilisation de celui de Moderna . Dans les prochaines semaines, celui-ci devrait également être autorisé au Canada.

Les premières vaccinations ont aussi commencé depuis plusieurs semaines au Royaume-Uni et en Russie, tandis que la Suisse vient de donner son feu vert au vaccin de Pfizer et BioNtech.

De son côté, l’Union européenne n’a encore délivré aucune autorisation alors que l’Europe est la région du monde la plus endeuillée, avec plus d’un demi-million de morts depuis le début de l’épidémie. Face à l’impatience de certains Etats membres, l’Union européenne a finalement avancé du 29 au 21 décembre la date prévue pour l’autorisation du vaccin de Pfizer et BioNtech.

Celle-ci devrait être annoncée ce lundi par l’Agence européenne des médicaments (EMA), à l’issue d’une réunion exceptionnelle. Dans les jours suivant, les Etats membres devraient donc commencer à vacciner leurs citoyens.

Les premiers Européens vaccinés avant 2021

Sur Twitter, Ursula von der Leyen a ainsi estimé « probable » que les premiers Européens puissent être vaccinés avant le début de l’année 2021. L’EMA devrait ensuite délivrer progressivement de nouvelles autorisations pour les vaccins d’autres laboratoires, à commencer par celui de Moderna le 6 janvier, puis celui d’AstraZeneca le 12 janvier.

L’Espagne est le premier pays de l’Union européenne à avoir annoncé la date précise du début de sa campagne de vaccination. Celle-ci démarrera dès le 27 décembre, le lendemain de la réception des premières doses par le pays, a annoncé ce vendredi le ministre de la Santé, Salvador Illa.

Le ministre allemand de la Santé a, lui, annoncé que sa campagne de vaccination débuterait « un maximum de deux à quatre jours » après le feu vert européen, soit entre le 23 et le 25 décembre.

En France, la campagne de vaccination, dont le démarrage est prévu avant la fin du mois de décembre selon Jean Castex , sera d’abord réservée aux résidents des Ehpad . Elle sera étendue progressivement aux personnes âgées de plus de 75 ans, puis de plus de 65 ans et au personnel de santé. Selon les doses disponibles, la campagne devrait ensuite être étendue au grand public au printemps. D’ici le mois de juin, le gouvernement espère avoir vacciné 17 millions de Français.





A lire aussi

Laisser un commentaire