Cameroun: Djaïli Amadou Amal – les félicitations du chef de l’Etat


18 déc. 2020 12:48

La lauréate du prix Goncourt des lycéens 2020 a reçu une lettre du président de la République des mains du Minac, hier à Yaoundé.

La voix enrouée par l’émotion, Djaïli Amadou Amal, lauréate du prix Goncourt des lycéens 2020, et plus récemment du Goncourt choix de l’Orient grâce à son roman « Les Impatientes », peine à cacher sa joie. « Je suis très émue et heureuse. Je remercie le chef de l’Etat Son Excellence Paul Biya, pour ses encouragements », s’extasie l’écrivaine, après avoir reçu la lettre de félicitations du chef de l’Etat des mains du ministre des Arts et de la Culture (Minac), Bidoung Mkpatt. C’est dans l’une des salles du Musée national à Yaoundé que s’est déroulée hier la remise de cette prestigieuse correspondance à l’héroïne de la plume qui représente valablement le pays dans le domaine littéraire. Egalement présents, l’époux de la star des lettres, Amadou Baba et plusieurs membres de sa famille. L’écrivain, Pabe Mongo, coordonnateur du pôle littéraire était également de la partie. S’adressant à l’écrivaine à la créativité exceptionnelle et prolifique, le Minac a fait savoir que, « le chef de l’Etat, Son Excellence Paul Biya, fier de vos prouesses, vous exhorte à persévérer dans vos efforts pour toujours servir de référence en matière de créativité, pour toujours enrichir le patrimoine littéraire camerounais et davantage servir d’exemple qui inspire d’autres compatriotes. »

Dans le même sillage, le chef du département des Arts et de la Culture a exprimé la fierté du gouvernement et du monde culturel pour cette « dynamique personnalité, créative, proactive, engagée sans relâche dans le travail qui émancipe les cœurs et les esprits afin de cultiver davantage en chaque citoyen, le supplément d’humanisme, de fraternité et de convivialité ». Pour le Minac, Djaïli Amadou Amal est une écrivaine perspicace qui contribue comme l’a précisé le président Paul Biya à consolider à travers la culture « chaque jour davantage le vivre-ensemble harmonieux, l’unité et l’intégration nationale. » Après avoir obtenu ces prestigieuses reconnaissances de la littérature française et internationale qui comptent parmi les plus illustres du domaine, Djaïli Amadou Amal n’entend pas dormir sur ses lauriers. « Je suis fière d’avoir porté haut les couleurs de notre drapeau. Je remercie le chef de l’Etat pour cette lettre d’encouragement. Cela ne peut que me pousser à aller plus loin et me rendre encore plus fière. Quand on reçoit une lettre du chef de l’Etat, on ne peut que rentrer rapidement et se mettre à écrire et on pourra s’attendre tout simplement à un autre roman qui sera encore meilleur », a confié l’écrivaine. A présent, pour Djaïli Amadou Amal, le principal challenge est de continuer de rédiger les pages dorées de l’histoire littéraire de son cher pays.

Lire aussi : Dédicace : leçons de résilience



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire