Cameroun: Enseignement primaire et maternelle – c’est l’heure des congés


18 déc. 2020 13:01

Les écoliers de l’Education de base sont les premiers à prendre la pause du premier trimestre de ce vendredi.

Chrisnovy Fouda s’impatiente à l’idée de prendre part à son tout premier arbre de Noël. A peine sorti de l’école ce 17 décembre 2020 à Yaoundé, l’écolier de 3 ans présente à sa mère toutes les activités auxquelles il prendra part demain. Au programme : un sketch sur la naissance du Petit-Jésus, une chorégraphie d’ensemble et un récit. « Il me fatigue depuis trois semaines avec sa récitation sur « l’école, l’école ». Tellement il le fait à tout moment que j’ai l’impression de maîtriser les paroles », confie la jeune maman. Tout comme son fils, Nadine Belomo a hâte d’être au 18 décembre. Elle effectue des courses depuis une semaine. Le cadeau de son fils est déjà emballé et sa tenue de fêtes repassée. Son ensemble pagne est également cintré… En attendant le grand jour. « C’est mon premier arbre de Noël en tant que parent et je stresse un peu. Je n’ai aucune idée de comment ça va se passer. Si mon bébé sera à la hauteur et si son cadeau va lui plaire », se demande Nadine Belomo. La styliste ne compte pas travailler ce vendredi. Toute sa matinée est réservée l’arbre de Noël de son tout premier enfant.

La remise des bulletins marquant la fin du premier trimestre a lieu ce jour dans plusieurs établissements du pays. Les élèves de la maternelle et du primaire sont les premiers à prendre les congés. Dès lors, certains parents ont déjà une petite idée de leur agenda. « Mes enfants feront les cours de répétitions car, avec ce système de mi-temps, je parie qu’il y a des matières qu’ils n’ont pas bien assimilées », explique Rose M., parent. D’aucuns comptent laisser leurs petits se défouler. « J’irai avec mes enfants au manège, à Ya-Fé et même à la piscine si les moyens me le permettent. Je tiens à ce qu’ils s’amusent », prévoit Odette Nkoa. Chez d’autres, le programme des fêtes est fonction de la moyenne obtenue. « Celui qui aura une note supérieure ou égale à 14/20 demande ce qu’il veut », lance Patrice Mballa, chef de famille. Les tout-petits par contre sont « imperturbables ». Leurs cadeaux ne souffrent d’aucune condition. Réciter, danser ou pas, ils verront le Père Noël.

Lire aussi : 20 mai 2020 : des médailles pour 37 militaires



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire