Algérie: Formation professionnelle – Rentrée dimanche dans le respect du protocole sanitaire


Alger — Les stagiaires rejoindront, demain dimanche, les établissements de la formation professionnelle, à l’occasion de la rentrée 2020-2021, à la faveur de l’application des mesures du protocole sanitaire contre la Covid-19, a-t-on appris du ministère de la Formation et de l’Enseignement professionnels.

Le ministère a pris les mesures préventives nécessaires, à la veille de cette rentrée, notamment le nettoyage et la désinfection de l’ensemble des équipements et des structures pédagogiques pour protéger les stagiaires et le personnel du secteur (formateurs et fonctionnaires) contre cette pandémie, précise la même source.

Le ministère a prévu plusieurs mesures de sensibilisation et d’orientation pour informer les stagiaires de l’impératif de respecter les mesures préventives.

Il a également instruit les responsables des directions de wilayas et des établissements de formation de créer une commission de suivi d’application du protocole sanitaire.

Cette commission est chargée de «coordonner avec les collectivités locales, les services de santé et le mouvement associatif» en vue de veiller à la désinfection des structures de formation et des équipements relevant du secteur.

Il s’agit également du collage d’affiches sur les recommandations de protection contre la Covid-19 à l’intérieur des établissements de formation estimés à 1200 au niveau national, outre la garantie de masques de protection et de gels hydro-alcooliques et le respect de la distanciation sociale. Un responsable est désigné dans chaque établissement pour veiller à la gestion des mesures liées à la pandémie.

Le secteur propose une formation dans cinq niveaux, dont Technicien supérieur (TS) à travers les instituts nationaux spécialisés dans la formation au nombre de 201, avec une capacité d’accueil de 60.300 places.

Il s’agit entre autres de 907 centres de formation professionnelle et d’apprentissage avec une capacité d’accueil de près de 250.000 places pédagogiques.

Lire aussi: Formation professionnelle/rentrée : le protocole sanitaire sera appliqué rigoureusement

A l’occasion de cette rentrée, le ministère a prévu plusieurs nouvelles spécialités s’ajoutant à celles proposées dans le programme pédagogique et ce en fonction des spécificités de chaque région et des niveaux de formation.

Entre autres spécialités, celle de la phoeniciculture proposée au niveau des établissements de formation des wilayas de Tebessa, Ouargla, Ghardaia et El Oued, ainsi que celle de la plasturgie à Setif, Skikda, Bordj Bou Arreridj et Tipasa et celle de la fabrication des fromages disponible au niveau des établissements de formation des wilayas de Chlef, Bejaia, Blida, Alger et Boumerdes.

Le ministère a programmé également une nouvelle spécialité dédiée à l’arboriculture fruitière à Biskra et une autre dans les énergies renouvelables à El Oued.

Les spécialités sont choisies sur la base du répertoire national des spécialités et des filières englobant 495 spécialités liées en majorité aux professions exercées en Algérie, outre la programmation des spécialités très demandées en terme de main d’oeuvre qualifiée et en réponse aux besoins exprimés par les opérateurs économiques.

Pour ce faire, le secteur de la Formation professionnelle accorde la priorité aux spécialités très demandées et ce à travers leur programmation, tout en mettant en place les programmes pédagogiques et le matériel technique nécessaire.

Dans le cadre des mesures visant le développement des nouveaux moyens technologiques dans le secteur et conformément aux mesures de prévention pour endiguer la propagation du nouveau coronavirus à l’occasion de cette rentrée, une nouvelle application « Mihnati » a été lancée permettant de faciliter l’inscription des jeunes désireux de bénéficier de la formation professionnelle.

Cette application vise à faciliter l’accompagnement, l’orientation et l’inscription des stagiaires dans leur cursus de formation et à renforcer la deuxième application « Takwini » dédiée aux formateurs et qui leur permet l’accès aux programmes pédagogiques et aux méthodes de formation nécessaires.

Pour rappel, le site électronique du ministère de la Formation et de l’Enseignement professionnels a été enrichi par de nouveaux services numériques.



Read more

A lire aussi

Laisser un commentaire