Algérie: Commerce-CACI – Signature d’une convention de coopération en matière de formation


Alger — Une convention de coopération au titre de l’année professionnelle 2020-2021 a été signée, dimanche à Alger, par le ministère du Commerce et la Chambre algérienne de commerce et d’industrie (CACI), afin de permettre aux fonctionnaires du secteur de bénéficier d’un programme de formation spécialisée dans divers domaines.

Ont signé le document le directeur des Ressources humaines au ministère du Commerce, Djamel Karoui et la directrice de la Formation à la CACI, Fairouz Fellah, sous la supervision du ministre du Commerce, Kamel Rezig et de la Directrice générale de la CACI, Ouahiba Bahloul, en présence de cadres du secteur.

Signée à l’occasion de l’ouverture de l’année professionnelle au profit de près de 1.000 étudiants, à la Direction de la formation relevant de la CACI au Palais des expositions à Alger, ladite convention prévoit une formation spécialisée en anglais, concurrence, marchés publics, contentieux commerciaux et tous types de contrôle.

Quelque 30 domaines de formation ont été jusque-là assurés au profit de 4500 fonctionnaires, supervisés par des cadres du secteur, en attendant le lancement de la formation en présentiel au profit de 3000 fonctionnaires.Le but étant d’insuffler une nouvelle dynamique au secteur notamment en matière de contrôle.

A ce propos, M. Rezig a indiqué que son département avait dispensé des formations en ligne, pour s’adapter à la conjoncture sanitaire actuelle, en faveur de près de 7500 travailleurs dans 50 domaines de formation à travers le pays.

Le ministre a salué l’initiative de l’administration générale des douanes en assurant ce type de formation aux cadres du secteur du commerce, ce qui permettra aux fonctionnaires une meilleure maitrise des domaines du contrôle.

La direction de la formation relevant de la CACI assure de multiples formations liées au commerce, au profit de près de 1000 bénéficiaires, un nombre considérable, selon M. Rezig, étant une école privée qui exige le paiement des frais de la formation, ce qui atteste de la qualité et de la crédibilité de la formation dans cette école et l’intérêt des jeunes pour les formations spécialisées en relation directe avec le monde de l’emploi».

Pour le ministre, ces écoles constitueront un espace important de formation de jeunes chefs et promoteurs d’entreprises qualifiés à même de créer, à l’avenir, des Petites et Moyennes Entreprises (PME) et des start-up, rappelant l’importance de l’Ecole supérieure algérienne des affaires (ESAA), l’Ecole SIFA et la Direction de la formation en tant qu’établissements spécialisés dans la formation et l’orientation directe des compétences vers le marché du travail.

De son côté, la Directrice générale de la CACI, Bahloul Ouahiba a affirmé que la formation demeurait « au coeur de toute profession » relevant de l’ensemble des chambres de commerce et d’industrie, ce qui est à même de former les futures compétences, ajoutant que la Direction de la formation de la CACI, créée en 1992, connaît une amélioration en termes de nombre des stagiaires et étudiants, au nombre de 1.400 dans les différentes spécialités.

Dans cette optique, l’école a programmé des formations au profit de 200 étudiants au cours de la période de juillet à octobre dernier afin de leur permettre de réaliser leurs mémoires de fin d’études, outre l’inscription de 912 nouveaux étudiants pour la rentrée actuelle 2020-2021.



Read more

A lire aussi

Laisser un commentaire