Algérie: Forte volonté pour ériger les start-up en locomotive de l’économie nationale


Alger — La première année d’Abdelmadjid Tebboune à la tête de la présidence de la République a été marquée par l’instauration d’une batterie de mesures afin de permettre aux start-up d’être érigées en locomotives de l’économie nationale.

Depuis son investiture, le 19 décembre 2019, le président Tebboune a tenu à œuvrer en faveur de la promotion des start-up au sein de l’économie nationale à travers des mesures de soutien, et concrétisées pour la plupart, plaidant pour l’accompagnement des jeunes porteurs de projets et pour l’élimination des entraves bureaucratiques au profit des micro-entreprises innovantes.

En effet, depuis, son investiture, M. Tebboune a affirmé la volonté de l’Etat de préparer une base solide pour construire une économie nationale axée sur la production avec l’appui important des start-up créatrices de richesse.

Pour ce faire, le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, a arrêté en mars dernier plusieurs mesures, comprenant la création d’un fonds d’investissement dédié au financement et à l’accompagnement des Start-up, la création d’un Haut Conseil de l’Innovation ainsi que l’élaboration du cadre juridique devant définir et labéliser les concepts de Start-up et d’incubateurs.

Ainsi, le président de la République a annoncé en octobre à Alger le lancement officiel du Fonds national pour le financement des startups dont le mode de fonctionnement se distinguera par une « flexibilité » et une « participation aux risques ».

De plus, une plateforme numérique a été lancée pour permettre aux dirigeants de start-up d’effectuer toutes les procédures administratives en ligne pour l’obtention de label, de tous types de financements et des avantages fiscaux et parafiscaux.

Toujours dans l’optique de soutenir les start-up, notamment sur le volet de leur financement, le ministre des Finances, Aymen Benabderrahmane, a inauguré le mois dernier un nouvel espace de l’agence El-Khettabi (Alger centre) du Crédit populaire d’Algérie (CPA), dédié aux PME, TPE et aux start-up.

Lire aussi: Algeria Start up Challenge : 12 projets innovants primés parmi 43 finalistes

Pour sa part, le président de la Commission d’Organisation et de Surveillance des Opérations de Bourse (COSOB) Abdelhakim Berrah a annoncé la création prochaine d’un compartiment de financement dédié aux start-up au sein de la Bourse d’Alger.

Par ailleurs, tout au long de l’année en cours, plusieurs projets innovants ont été mis à l’honneur et soutenus à l’occasion d’événements dédiés à l’innovation, notamment les projets ayant trait à la lutte contre la pandémie liée au Covid-19.



Read more

A lire aussi

Laisser un commentaire