Angola: Live N’sexy Love se termine en larmes


Luanda — Quand tout indiquait que le retour de N’sexy Love sur scène, après plus de dix ans d’absence, n’était marqué que par des sourires, un message de l’ex-chanteur Bigú Ferreira a changé l’histoire et a soulevé les émotions de Live on Kubico, dimanche.

La performance, de plus de deux heures, s’est terminée avec le chanteur principal du groupe, Walter Ananás, « baigné » de larmes, sans contenir l’émotion, après la transmission du message vidéo de Bigú Ferreira.

Bigú, désormais dédié à la musique gospel, a été la principale absence de Live ce dimanche, qui a marqué la fin de la première saison de cet espace promu par la Télévision publique angolaise et le portail Platina Line.

Sur un ton nostalgique, l’ex-chanteur a déclaré qu’il continuait à garder des souvenirs du groupe, mais, en raison de l’appel de Dieu, il a exclu, pour l’instant, tout retour sur scène dans le cadre du projet N’sexy Love + O2.

Le groupe a annoncé dimanche qu’il reviendrait sur scène avec plus de régularité, avec son noyau dur et l’invitée Eunice José / Afrikanita (également ex-chœur et chanteuse), un projet dont Bigú Ferreira ne fera pas partie.

Au moment de cette annonce, Walter Ananás s’est montré inconsolable, au point de ne pas pouvoir interpréter « Me Desculpa », extrait du CD « Hot Style (2001), chanté par Bigú.

En larmes, et soutenu par Eunice José / Afrikanita et Henda Pitra, Walter s’est appuyé sur son frère Nicol Ananás pour interpréter la chanson, tout en digérant le message et le choix fait par l’ancien compagnon.

«Dieu l’a voulu ainsi», a exprimé Afrikanita, tout en réconfortant Walter Ananás, dans l’un des moments les plus nostalgiques et sentimentaux de Live no Kubico.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire