Archidiocèse de Ouagadougou : Un concours de chants et de lecture de l’évangile pour célébrer Noël


Afin de permettre aux enfants de l’archidiocèse de Ouagadougou de célébrer pleinement la naissance de l’enfant Jésus, les médias catholiques organisent chaque année un concours de chants et de lecture de la parole de Dieu. Pour la 5e édition qui s’est tenue ce 21 décembre 2020 au Centre Cardinal-Paul-Zoungrana, ce sont au total sept chorales et six lecteurs qui ont étalé leur savoir-faire dans les différentes disciplines.

Pour le parrain de la 5e édition, Albert Ouédraogo, célébrer Noël à travers des chants et la lecture de l’évangile, contribue à préserver le côté spirituel de cette solennité souvent reléguée au second plan au profit de l’aspect festif. C’est pourquoi, il a félicité l’initiative des médias catholiques qui, selon lui, va créer une pépinière de lecteurs et de choristes pour les différentes paroisses. Quant à la marraine, Edwige Nacoulma, elle a encouragé les enfants à continuer de s’exercer dans la lecture, surtout dans les langues locales, afin que la Bonne nouvelle de Jésus-Christ soit entendue par tous.


Venus de différentes paroisses de l’archidiocèse de Ouagadougou, ils étaient six finalistes pour la catégorie lecture de la parole de Dieu en français et mooré. Au final, c’est Marie Michelle Kafando de la paroisse Notre-Dame de Kologh-Naaba qui a été sacrée meilleure lectrice en français, et Reine Lalsaga de la paroisse de Dassasgho pour le mooré.


En ce qui concerne le concours de chants, les sept chorales finalistes ont rivalisé sur deux chansons : une chanson imposée dont le titre est « Tam-Tam Noël », et une deuxième chanson au choix. À l’issue de la compétition, la chorale Sainte-Thérèse de Lisieux de la paroisse Saint-Guillaume de Tanghin s’en sort avec le premier prix, suivie de la chorale Marie-Reine immaculée de Dassasgho.


Chacun des participants a reçu une attestation de participation, ainsi que divers lots en nature dont des djembés pour les chorales. Le jury de la catégorie chants a suggéré la création d’un cadre de renforcement de capacités pour les enfants afin que ceux-ci puissent s’améliorer. L’éclat de la cérémonie a été rehaussé par la présence du cardinal Philippe Ouédraogo, venu soutenir l’initiative. Chacun des enfants présents a reçu un cadeau des mains du Père Noël.

Rendez vous est donc pris pour la 6e édition qui se tiendra en 2021.

Armelle Ouedraogo

Lefaso.net





Burkina

A lire aussi

Laisser un commentaire