Cameroun: Atok – L’exécutif municipal en poste


Le préfet du Haut-Nyong a prescrit, samedi, au maire Jean-Yves Bak et à son équipe de travailler d’arrache-pied pour améliorer les conditions de vie des populations.

Après les municipales du 9 février dernier, suivies de la session de plein droit, Jean-Yves Bak, âgé de 35 ans, est porté à la tête de la commune d’Atok, en remplacement de Dieudonné Day Zal. La nouvelle équipe vient donc pour «la continuité dans le changement». Le 19 décembre dernier, l’exécutif à été installé par le préfet, Joseph Bertrand Mache. M. Bak sera assisté de Calvin Bigoumbe et Ossokomak Bety épouse Ndas. La feuille de route déroulée est résumée en trois tableaux, administratif, économique et politique. Mais la trame de fond est d’améliorer les conditions et cadre de vie des populations, estimées à 17 000 habitants, réparties dans 25 villages.

A cet effet, le maire promet servir avec plus de dynamisme, d’ardeur au travail, de vigueur. «Nous avons prêté serment pour servir et améliorer les conditions de vie de nos population. Nous comptons y aller sans aucune réserve. Nous allons creuser là où on a pas encore creusé, fouillé là où ça n’a pas encore été fait», s’est engagé Jean-Yves Bak. Les populations mobilisées à la place des fêtes attendent beaucoup de lui et il promet un mandat quinquennal en couleur. « Un maire jeune, c’est forcément une opportunité. En tout état de cause, la commune d’Atok a des potentialités énormes. C’est une commune bien structurée. Le maire a donc les opportunités face au nouveau cadre juridique de pouvoir changer la vie de ses populations», à espéré le préfet, qui a demandé à l’élite, au conseil municipal, aux populations de s’unir autour de la nouvelle dynamique qu’apporte le maire pour savourer les bienfaits de la décentralisation. Les 25 conseillers municipaux ont également reçu leurs insignes à cette occasion.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire