Cameroun: Frontière Cameroun-RCA – Le dispositif sécuritaire renforcé


Le gouverneur de la région de l’Est, Grégoire Mvongo, a présidé une réunion de sécurité dimanche à Garoua-Boulai.

Ces derniers jours, la situation sécuritaire s’est dégradée en Centrafrique. Situation qui a des répercussions sur la localité de Garoua-Boulaï, frontalière avec la RCA. « Le nombre de réfugiés augmente sensiblement de jour en jour. Vous avez des hautes personnalités centrafricaines qui sont venues s’installer pour des raisons sécuritaires. Vous avez du matériel des travaux publics qui sort de la Centrafrique », a indiqué le gouverneur de la région de l’Est, Grégoire Mvongo. Accompagné notamment du général de brigade, Joseph Nouma, commandant de la 12e Brigade d’infanterie motorisée, l’autorité était dimanche dernier dans cette localité frontalière. « Nous sommes venus ici à Garoua-Boulai pour rassurer les populations, renforcer notre dispositif sécuritaire», a-t-il affirmé.

Une assurance qu’il a eu à donner aux quelque 200 Chinois qui se sont retrouvés dans cette ville, à la suite du regain de troubles en Centrafrique. Les membres de cette communauté ont indiqué, à travers leur interprète, qu’ils sont bien accueillis depuis leur arrivée vendredi pour la plupart d’entre eux. Ils ont ajouté que c’est parce qu’ils savent qu’ils seront en sécurité qu’ils sont venus à Garoua-Boulaï. En retour, le gouverneur leur a indiqué qu’ils peuvent compter sur les autorités camerounaises, qui ne ménageront aucun effort pour assurer leur sécurité.

L’autorité a aussi eu un échange avec le ministre d’État centrafricain, conseiller spécial à la présidence, Simplice Matthieu Sarandji, qui s’est remis aux autorités camerounaises à la suite d’un incident à Mambéré Kadei. Lequel est survenu alors qu’en sa qualité de candidat, il était en campagne électorale pour les législatives du 27 décembre prochain. Dans son bref mot, Simplice Matthieu Sarandji a loué la solidarité entre les deux pays. Par la suite, le gouverneur a présidé une réunion de sécurité, à huis clos. « Je repars rassuré, j’ai réussi à rassurer nos compatriotes », a-t-il conclu.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire