Burkina Faso: Elections – Le déploiement du matériel électoral presque achevé


La Commission électorale nationale indépendante(CENI) du Niger est en train d’achever le déploiement du matériel électoral dans les huit régions et 266 communes du pays pour le double scrutin présidentiel et législatif du dimanche 27 décembre 2020. De l’avis du rapporteur général de la commission électorale, Wada Nafiou, tout est fin prêt pour la tenue des élections.

Le nombre d’électeurs attendus dans les urnes pour la présidentielle et les législatives au Niger, le dimanche 27 décembre 2020, est de 7 millions 448 mille 166 personnes. Ce sont 25 978 bureaux de vote qui seront installés sur toute l’étendue du territoire national qui comprend huit régions et 266 communes. En dépit de la situation sécuritaire difficile dans la région de Tilabéri, les ressortissants de la localité pourront accomplir leur devoir civique.

Concernant le déploiement du matériel électoral, le rapporteur général de la Commission électorale nationale indépendante(CENI), Wada Nafiou, rassure que le travail est accompli à plus de 90%. « A la date du 20 décembre, les régions les plus éloignées comme Agadez et Diffa ont déjà reçu leur matériel. Pour les régions du Centre, les colis sont prêts pour y être acheminés. Certains matériels y ont déjà été convoyés. Nous avons aussi stocké le matériel non sensible dans les chefs-lieux des communes après les élections locales du 13 décembre dernier », confie-t-il.

Après une évaluation des élections locales, les responsables de l’organe électoral sont en train d’œuvrer pour corriger les manquements afin que le double scrutin présidentiel et législatif puisse se dérouler sans difficultés. Au déficit de formation des membres de bureaux, la CENI a trouvé une solution à travers un renforcement des capacités des présidents de commissions déconcentrées dans les chefs-lieux de régions.

« A leur retour, ils vont répercuter ce qu’ils ont appris auprès des agents de bureaux de vote, l’avant-veille et la veille du scrutin. Ce qui va leur permettre d’avoir les acquis nécessaires pour être dans les bureaux de vote et minimiser les ratés constatés lors des élections locales », explique le rapporteur général de la CENI.

La commission électorale est également à pied d’œuvre, pour réduire le taux de bulletins nuls pendant les élections du 27 décembre à travers la sensibilisation des électeurs. Aux dernières élections locales, le taux des bulletins nuls, a atteint 35%, selon Wada Nafiou.

Réduire le nombre de bulletins nuls

« Il va falloir accentuer la sensibilisation des électeurs par rapport à l’utilisation de l’encre sèche et l’endroit où il faut cocher pour le choix du candidat. Le choix devait figurer sur une case rectangulaire. Mais nous avons compris que cela ne suffisait pas. Nous avons pris un arrêté qui autorise de comptabiliser la voix de l’électeur s’il fait par exemple son choix sur la photo du candidat ou sur le logo du parti. Il faut réduire le nombre de bulletins nuls», précise-t-il.

Pour ce qui est de la sécurisation de la présidentielle et des législatives, le rapporteur général de la CENI loue la « franche collaboration » avec les forces de défense et de sécurité nigériennes en vue d’un scrutin dans la quiétude.

« Les FDS sont proactifs et répondent à toutes les sollicitations de la commission électorale. Elles ont mis en place un plan sécuritaire spécifique à toutes les circonscriptions électorales. Les deux entités œuvrent inlassablement pour que tous les citoyens nigériens, où qu’ils soient, puissent voter en toute sécurité le 27 décembre prochain », indique M. Wada.

Le dépouillement des bulletins, affirme-t-il, débute dans les bureaux de vote et les résultats vont être acheminés vers la commune qui fait une première compilation pour le chef-lieu de région. La centralisation des résultats communs ayant faite, ils sont transférés à la CENI centrale à Niamey pour la proclamation des résultats globaux provisoires.

Conformément à l’article 64 du Code électoral, les bureaux de vote seront ouverts de 8h à 19h. Exceptionnellement pour la région de Diffa, l’ouverture des bureaux de vote est prévue de 7h à 18h. Dans tous les cas la durée du scrutin est de onze heures. Le rapporteur général invite tous les acteurs du processus électoral à faire en sorte afin que les élections se tiennent dans « l’accalmie totale ». « La CENI organise un scrutin qui répond à l’aspiration du peuple nigérien et aux normes internationales. Que chacun puisse voter dans le calme pour des élections apaisées, crédibles et acceptées par toutes les parties prenantes », conclut Wada Nafiou.



actuniger

A lire aussi

Laisser un commentaire