Burkina Faso : Le ministère du Commerce récompense les mérites de 233 acteurs


L’ordre du mérite du commerce et de l’industrie, et l’ordre du mérite du développement rural, ce sont les catégories dans lesquelles les acteurs du département ministériel en charge du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat, ont été décorés, le vendredi 18 décembre 2020. Ils sont au 233 au total à recevoir des distinctions honorifiques cette année.

Comme il est de coutume chaque année, le ministère du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat (MCIA) a sacrifié une fois de plus à la tradition, en décernant des distinctions honorifiques aux acteurs les plus méritants du secteur. Pour cette année 2020, ce sont 233 hommes et femmes, issus du public et du privé, qui ont vu leurs mérites récompensés.


Le vendredi 18 décembre c’est 119 récipiendaires issus de l’administration publique, de sociétés d’État et du secteur privé, qui ont été décorés dans l’Ordre du mérite du commerce, de l’industrie et du développement rural. Les 115 autres personnes des 233 avaient reçu leurs distinctions, le 5 décembre 2020 au palais de Kosyam et le 11 décembre dans les autres régions. De ces récipiendaires, on note 132 opérateurs économiques, 36 agents de l’administration publique, 37 artisans et 28 agents des sociétés d’Etat.


Pour le ministre Harouna Kaboré, ces médailles décernées témoignent de la reconnaissance de la nation pour leur contribution au rayonnement des activités commerciales et industrielles du pays. « Grâce à vos efforts conjugués avec ceux de vos collègues et partenaires, le secteur du commerce, de l’industrie et de l’artisanat, a enregistré au cours de l’année 2020 des avancées fort appréciables » a-t-il déclaré.


Il évoque, en guise de preuves, la tenue de la Semaine de l’industrie burkinabè ; la 28e session de l’Assemblée générale des sociétés d’Etat ; la 3e édition du cadre de concertation pour le dialogue Etat/ secteur privé ; l’inauguration d’une usine d’égrenage de coton biologique à Koudougou ; l’aménagement de la zone industrielle de Bobo-Dioulasso, et l’organisation de la biennale du Salon international du coton et du textile (SICOT), etc.


Il a invité les distingués du jour à garder le cap et travailler à galvaniser leurs collaborateurs. « Cette reconnaissance de la nation devrait raviver la flamme de l’engagement au travail de tous ceux et celles qui n’ont pas été distingués pour intégrer ce cercle d’excellence dans les années à venir » a lancé le ministre Harouna Kaboré.

E.L

Lefaso.net





Burkina

A lire aussi

Laisser un commentaire