AEEMB : Adama Sawadogo investi président


L’association des élèves et étudiants musulmans au Burkina (AEEMB) a clos ce dimanche 27 décembre 2020 à Ouagadougou, les travaux de son 18e congrès ordinaire sous le thème : « Quelles réformes institutionnelles et organisationnelles pour une AEEMB plus dynamique ? ». La clôture des travaux du congrès a été marquée par le renouvèlement des instances suprêmes de l’association et l’investiture du nouveau président.

Bilan des organes nationaux pour le mandat 2018-2020, adoption des nouvelles orientations pour le mandat 2020-2022, révision des textes et renouvèlement des organes. Ce sont entre autres les points qui ont marqué le 18e congrès ordinaire de l’association des élèves et étudiants musulmans au Burkina (AEEMB) lors de la cérémonie d’ouverture le 24 décembre 2020.

Cette rencontre a permis d’adopter la feuille de route avec des innovations notamment le passage du mandat du conseil consultatif national qui passe de deux ans à trois ans. Les membres du bureau du comité exécutif national passent de 15 à 19 avec aussi la création des nouveaux départements.

Des participants

Il s’agit du département de l’insertion socio-professionnelle et un département consacré à l’organisation et à la planification. Un autre département est dédié au numérique. « Nous avons aujourd’hui beaucoup de projets sociaux que nous comptons, avec les partenaires sociaux, relever les défis. Etant une structure de jeunesse, la question du chômage est une réalité et nous avons jugé bon qu’on ait un département spécial pour gérer cette question avec des approches sur l’entrepreneuriat afin que nos militants puissent intégrer le domaine de l’emploi », a souligné le président investi de l’AEEMB, Adama Sawadogo.

Remises des attestations aux aînés

L’un des temps forts de ce congrès ordinaire a été le renouvèlement des instances de l’association comme le conseil consultatif national, le comité exécutif national et le commissariat au compte national. L’installation des nouveaux membres de l’association a marqué la fin des travaux de ce 18e congrès ordinaire de l’association avec notamment l’investiture du nouveau président de l’Association, Adama Sawadogo. « Je dis merci à la communauté AEEMB pour le choix porté à ma modeste personne pour présider la destinée de cette structure avec mes collaborateurs. Il faut dire que l’AEEMB est une structure qui a 35 ans aujourd’hui et les défis sont énormes. Le défi c’est pouvoir garder l’image que nos devanciers ont fait et apporter notre pierre dans la construction de l’association afin qu’on puisse aller de l’avant » a déclaré le président élu de l’AEEMB, Adama Sawadogo.

Le président de la FAIB remettant le coran au nouveau président de l’AEEMB

A cette cérémonie de clôture, des attestations ont été remises aux aînés qui ont œuvré pour le bon fonctionnement de l’association dans le cadre de ses activités. Un hommage vibrant a été rendu à l’ancien secrétaire général du comité exécutif de l’association, l’imam Yacouba Traoré, pour le travail abattu pour le rayonnement de l’association au Burkina.

Bilan du bureau sortant

Concernant le bilan du bureau sortant, on note de grandes réalisations notamment la tenue du séminaire national de formation islamique et de développement (SENAFID) en août 2019 avec 1169 participants ; les séminaires provinciaux de formations islamiques (SEPROFI) en 2019 dans 40 conseils généraux avec à la clé, plus de 6000 participants.

Le nouveau président élu

A cela, il faut ajouter l’organisation de la cérémonie de sortie de promotion des apprenants du coran qui a vu le couronnement de 83 impétrants. Les journées de don de sang avec plus de 1600 poches de sang collectées ; l’organisation d’un examen blanc qui a profité à plus de 6000 candidats et les cours d’instruction religieuse dont ont bénéficié 12 255 élèves et étudiants. Cependant à en croire le bureau sortant, les SEPROFI 2020 et les séminaires régionaux d’encadrement n’ont pas eu lieu en raison de la pandémie de Covid-19.

Devant les congressistes, le bureau sortant a pris l’engagement de continuer à servir l’association dans le cadre des principes islamiques et aux idéaux de l’AEEMB. Les congressistes ont félicité le bureau sortant pour la bonne tenue de ce 18e congrès ordinaire. Ils implorent Allah d’assister les nouveaux responsables de l’association dans leur tâche. Ils recommandent aussi aux nouveaux responsables, la patience, l’endurance et l’humilité dans l’exercice de cette mission.

Issoufou Ouédraogo

Lefaso.net





Burkina

A lire aussi

Laisser un commentaire