Afrique: African Talents Awards – Fally Ipupa sacré meilleur artiste africain de l’année


Grâce au nouveau prix qui lui a été décerné dans la soirée du samedi 26 décembre à Abidjan, l’année s’achève en beauté pour « l’aigle » congolais qui s’est imposé à cette quatrième édition de l’événement tenu à Abidjan face aux Guinéens Soul Bang’s et Jupiter Davibes.

Fally Ipupa était l’un des heureux artistes honorés à la cérémonie du week-end dernier qui a gardé en haleine l’univers culturel africain à l’occasion de la remise des trophées de l’African Talents Awards (ATA). Mais encore, il est l’unique Congolais, sur près d’une dizaine de nominés, notamment Fabregas, Gaz Mawete, Innoss’B, Héritier Watanabe, Ferré Gola, Amanda Malela et Ecclésiaste Lemba, à avoir remporté un prix à l’édition 2020.

Quoique la RDC soit tout de même en droit de se réjouir aussi du prix de la « Meilleure émission de télévision africaine de l’année » octroyé au talk-show africain 100% féminin Le Chœur des femmes. Ce, considérant que la compatriote d’El Maravillosso, Déborah Mutund, l’actuelle présentatrice qui l’anime avec des chroniqueuses d’autres pays du continent y fait briller l’étendard de son pays. Donc, par ricochet, ce prix fait tout autant la fierté des couleurs nationales au travers de son ambassadrice. Par ailleurs, notons que le grand prix African Talents Awards 2020, le fameux « Prix légende africaine de l’année » a été décerné à la Malienne Oumou Sangaré.

2020 a réussi à « l’Aigle »

Pour en revenir à Fally Ipupa, ce sacre ne pouvait pas mieux tomber en ce moment où il fait déjà l’actualité avec la sortie, il y a à peine dix jours, de son dernier album en date. Lancé sur le marché depuis le18 décembre 2020, Tokooos II, c’est son nom, était en chantier depuis 2019. Ce sixième album studio de la star la plus adulée de la jeunesse congolaise est son deuxième réalisé dans l’optique de l’inscrire parmi les notoriétés de la musique urbaine. Les mélomanes apprennent depuis un mois à le connaître à la faveur du titre Likolo, un featuring avec Ninho. Ce premier extrait sorti le 27 novembre a déjà son petit succès.

L’on peut dire que malgré tout, 2020 a tout de même réussi à « l’aigle » congolais qui s’est établi sur les cimes de la musique africaine. Une année qu’il a débutée avec un sacré tour de force face aux combattants qui avaient jusque-là, pendant dix ans, réussi à tenir en échec toutes les prestations de stars congolaises en Europe. Mobilisés et déterminés à l’empêcher de tenir son concert du 28 février à l’Accor Hôtel Arena de Paris, ils n’y sont pas allés de main morte, actes de vandalisme et actions musclées, qui n’ont contribué qu’à créer un sacré buzz autour. Ce, au point d’en faire carrément un événement exceptionnel, un show qualifié, avec raison, d’historique par Jeune Afrique.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire