Burkina : « Le Premier ministre démissionnera quand il sera sollicité » selon Siaka Coulibaly


Le Premier ministre Christophe Dabiré va-t-il donner sa démission et celle de son gouvernement quand ? Les Burkinabè n’ont toujours pas de réponse à cette question près de 48h après l’investiture du président (ré)élu Roch Marc Christian Kaboré. Lefaso.net a posé quelques questions à l’analyse politique, Siaka Coulibaly, pour comprendre les contours d’une telle démission.

Lefaso.net : En quoi consiste la démission du Premier ministre burkinabè ?

Siaka Coulibaly : La fonction de Premier ministre dépend du Président du Faso qui le nomme et peut mettre fin à ses fonctions. Le Président du Faso use de cette prérogative sans en référer à une autre institution. Selon la Constitution, le Président du Faso peut mettre fin aux fonctions du Premier ministre « soit sur démission de celui-ci, soit de son propre chef ».

Après sa réélection, le Président Kaboré pourrait logiquement changer d’équipe gouvernementale afin d’affronter les défis qui se présentent. Ce changement de gouvernement passera par la démission du Premier ministre puisque celui-ci est le chef du gouvernement et qu’il nomme les membres du gouvernement. Même s’il entendait conserver l’actuel Premier ministre, il aura besoin de l’amener à démissionner afin de pouvoir former un nouveau gouvernement. Et cela pourrait intervenir dans les tous premiers jours de janvier 2021.

Comment et quand est-ce qu’il démissionne de son poste ?

Le Premier ministre démissionnera quand il y sera sollicité. La demande de démission du Premier ministre relève généralement de formalités administratives simples ou de l’informel. Parfois, mais pas toujours, la demande de démission du Premier ministre est rendue publique. Rien n’oblige le Président du Faso à changer son gouvernement, seules des considérations et des usages politiques vont le conduire à cette manœuvre.

Après sa démission, que se passe-t-il ?

Dès que le Premier ministre a remis sa démission au Chef de l’Etat, sur la demande de ce dernier, celui-ci l’accepte et il est mis fin automatiquement aux fonctions des membres du gouvernement. Quelques temps après, aucun délai n’est fixé, le Président du Faso nomme un Premier ministre à qui il sera donné un temps pour former un nouveau gouvernement. Après la nomination du nouveau gouvernement, l’exécutif est complet et peut engager son action.

Comme s’appelle la période entre la démission du gouvernement et la formation d’un nouveau ?

Il pourrait s’agir d’une forme de vacance gouvernementale, sans constituer, en aucun cas, un vide gouvernemental, puisque les secrétaires généraux des départements ministériels assurent l’intérim de la direction de ces départements, avant la nomination de nouveaux membres du gouvernement.

Propos recueillis par E.K.S

Lefaso.net





Burkina

A lire aussi

Laisser un commentaire