Cameroun: Extrême-Nord – Le personnel de santé outillé


Une formation organisée par le Programme alimentaire mondial du 16 au 18 décembre dernier, sur la gestion de la logistique.

Dans la stratégie de riposte contre le coronavirus, la gestion de la logistique médicale occupe une place de choix. 28 districts de santé sur les 31 que compte l’Extrême-Nord sont déjà touchés par cette pandémie. Une situation préoccupante pour le gouvernement camerounais. C’est dans l’optique d’améliorer la capacité de réplique que le ministère de la Santé publique vient d’organiser dans la ville de Mokolo, une session de formation du personnel intervenant dans le circuit de la logistique médicale. Du 16 au 18 décembre 2020, les experts mobilisés par le Programme alimentaire mondial (PAM) ont formé ces personnels médicaux aux procédures d’approvisionnement en médicaments et intrants en contexte d’urgence. Autres pans de la formation : la gestion des stocks des médicaments, la maîtrise des outils de gestion, l’entreposage, la sécurité et l’utilisation rationnelle des médicaments.

Au cours de cette session, il a été question d’un partage d’expériences entre les experts mobilisés par le Programme alimentaire mondial et les responsables des districts de santé de l’Extrême-Nord conviés à ces travaux. Quinze responsables régionaux travaillant dans la chaîne de distribution des médicaments et autres intrants ont pris part à ces journées. On y distinguait des fonctionnaires locaux travaillant dans des districts et zones de santé, des personnels en service dans les pharmacies et dépôts médicaux, des personnels œuvrant directement dans la gestion des stocks médicaux et des statisticiens. La recommandation du ministère de la Santé publique est que ces personnels ainsi outillés aillent à leur tour transmettre les connaissances acquises à ceux-là qui sont restés sur le terrain.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire