Cameroun: Coopération décentralisée – 2020 au scanner


Au cours de sa troisième session annuelle, tenue hier 30 décembre à Yaoundé, la commission interministérielle dédiée à cette problématique a fait le bilan de l’année qui s’achève.

En 2020, la commission interministérielle de la coopération décentralisée (Cicod) a vu ses activités grippées par la pandémie du coronavirus. Cette instance n’aura par exemple tenu que trois de ses quatre sessions annuelles statutaires. Cette remarque est de Fred Ebongue Makolle. Le secrétaire général du ministère de la Décentralisation et du Développement local (Mindevvel) représentait le ministre Georges Elanga Obam à la troisième rencontre annuelle de cette instance dont il présidait les travaux.

La troisième session de la Cicod, tenue hier à Yaoundé, avait pour objectif d’évaluer les actions de l’année qui s’achève. Occasion également de se projeter sur les priorités de l’exercice 2021. Malgré les contraintes liées à la crise sanitaire, de belles choses ont été réalisées. « En début d’année, nous avons élaboré un plan de travail annuel 2020. Les grandes lignes de ce plan de travail se sont appuyées sur le Guide sur la coopération décentralisée. Il était question de mettre en place un outil qui permettra aux élus locaux de mieux capitaliser les fruits de la coopération décentralisée », explique Serge Hervé Ondoua, directeur de la coopération décentralisée et des partenariats au Minddevel. Afin de mettre à niveau les élus locaux, la commission affirme également avoir organisé, à leur intention, des ateliers d’appropriation de ce guide et sur l’intercommunalité.

A l’horizon, la Cicod ambitionne de mettre en place une étude qui permettra de mieux définir les rôles des uns et des autres. D’ailleurs, afin de faciliter cette démarche, la Commission compte, dans ses rangs, des représentants des communes et des régions. « La finalité de tout ceci c’est de rechercher des financements additionnels auprès de certains guichets », pour la mise en œuvre de divers programmes, ajoute Serge Hervé Ondoua. Ceci permet alors aux communes et aux régions de se défaire des restrictions budgétaires.

La Cicod intervient auprès des collectivités territoriales décentralisées (CTD) pour l’élaboration des projets matures. Avec l’élection des conseillers régionaux suivie de celle des exécutifs régionaux, les activités en 2021 porteront en très grande partie sur cet aspect de mobilisation des fonds. Créée en 2011 à la faveur d’un décret du Premier ministre fixant les modalités de la coopération décentralisée, la Cicod accompagne les CTD dans le cadre de divers partenariats.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire