Burkina Faso: Saisie d’objets d’art – Le ministère de la Culture reçoit des statuettes


La Direction générale des Douanes burkinabè a remis, le mardi 29 décembre 2020, à Ouagadougou du matériel culturel saisis, aux responsables culturels burkinabè.

La Douane de l’aéroport international de Ouagadougou a saisi, en 2019, des biens culturels composés de six statuettes d’origine camerounaise. Ces statuettes ont été remises, le mardi 29 décembre 2020 à Ouagadougou, aux premiers responsables du ministère de la Culture, des Arts et du Tourisme (MCAT). Le Secrétaire général (SG) du MCAT, Dr Lassina Simporé, s’est réjoui de cette remise de matériel.

« En notre qualité d’archéologue et gestionnaire de biens culturels physiques, nous mesurons l’importance de ces statuettes. Nous témoignons donc toute notre gratitude aux services de la douane pour cette saisie. Ces objets, n’étant pas réclamés jusqu’ici, seront remis au Musée national », a déclaré M. Simporé. Le trafic illicite, les vols et les fouilles des biens culturels, a-t-il regretté, est un fléau qui prend de plus en plus de l’ampleur dans la sous-région. Des livrets d’art culturel contenant les critères d’objets d’arts à protéger ont été remis, au cours de la cérémonie, à la délégation de la douane conduite par le représentant du Directeur général (DG) des Douanes, François Ouédraogo.

« Les statuettes ont été saisies, dans le cadre de nos contrôles, des mains d’un individu. L’intéressé a présenté, en son temps, des documents dont la fiabilité était douteuse. Et avec le concours du ministère de la Culture, il est ressorti, après vérification conjointe, qu’il détenait des statuettes de valeur non autorisées à la sortie. C’est ainsi que nous avons procédé à la saisie de ces objets d’art », a expliqué M. Ouédraogo. Il a, par ailleurs, rappelé que le ministère de la Culture est le plus grand bénéficiaire des œuvres issues des contrôles douaniers. A travers son rôle régalien, la Douane, a-t-il promis, assurera toujours ses missions en vue d’éradiquer ce type de trafics au Burkina Faso.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire