Algérie: Décès du poète et parolier Kaddour Frah


Alger — Le poète et parolier Kaddour Frah, auteur notamment du texte de la chanson mythique, « Ech’Chemâa » (la bougie) interprétée par le regretté Kamel Messaoudi, est décédé vendredi à Alger à l’âge de 59 ans, d’une crise cardiaque, a-t-on appris auprès de ses proches.

Sollicité par des artistes de renom, à l’instar de Fella Ababsa, Radia Manel, Kamel El Kobbi (fils de Abderrahmane el Kobbi) et Naima Dziriya, pour qui il avait notamment écrit, « Loukan dja yetkellem qalbi » (largement reprise), Kaddour Frah, poète à la plume qui se tenait toujours au seuil de l’être, était, selon tous ceux qui l’ont connu, « modeste et discret ».

Artiste de la verve du grand maître de la chanson chaâbie, Mohamed El Badji (1933-2003) qu’il aimait côtoyer, Kaddour Frah puisait son inspiration de « la rue et en écoutant les gens » avait-il déclarait lors d’une interview.

Kaddour Frah sera inhumé samedi après-midi au cimetière de Beni Messous à Alger.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire