Angola: La BNA soumet des règles complémentaires à la consultation publique


Luanda — La Banque nationale d’Angola (BNA) a annoncé qu’elle avait ouvert, jusqu’au 1er février 2021, une consultation publique pour produire des normes complémentaires à la nouvelle loi sur le système de paiement de l’Angola, loi 40/20, publiée le 16 décembre.

Avec la consultation, la BNA cherche à produire des propositions d’avis sur la fourniture de services de paiement, la réglementation des infrastructures du marché financier et les modalités de paiement.

Une note publiée sur le site Web de la BNA indique que la consultation publique vise à permettre à toutes les parties intéressées de suggérer des changements, en présentant des contributions, qui contribuent à la création d’une base juridique et réglementaire qui répond aux enjeux liés au développement, à la stabilité et à la modernisation du système financier national et le système de paiement de l’Angola.

Les propositions d’avis attendues visent à améliorer le cadre réglementaire des nouvelles solutions numériques qui ont abouti à une augmentation de l’offre de services de paiement rapides, abordables pour les consommateurs finaux.

Elles visent à définir les règles et procédures opérationnelles sur l’activité des infrastructures des marchés financiers, en ce qui concerne l’accès, l’autorisation et le fonctionnement de l’activité des opérateurs et des participants, ainsi que l’exercice de la surveillance pour assurer la conformité des objectifs d’intérêt public.

On recherche également à protéger les droits des consommateurs de produits et services financiers.

La Banque Nationale d’Angola (BNA) est la Banque centrale d’Angola, seule responsable de la politique monétaire du pays.

Avec la consultation, la BNA cherche à produire des propositions d’avis sur la fourniture de services de paiement, la réglementation des infrastructures du marché financier et les modalités de paiement.

Une note publiée sur le site Web de la BNA indique que la consultation publique vise à permettre à toutes les parties intéressées de suggérer des changements, en présentant des contributions, qui contribuent à la création d’une base juridique et réglementaire qui répond aux enjeux liés au développement, à la stabilité et à la modernisation du système financier national et le système de paiement de l’Angola.

Les propositions d’avis attendues visent à améliorer le cadre réglementaire des nouvelles solutions numériques qui ont abouti à une augmentation de l’offre de services de paiement rapides, abordables pour les consommateurs finaux.

Elles visent à définir les règles et procédures opérationnelles sur l’activité des infrastructures des marchés financiers, en ce qui concerne l’accès, l’autorisation et le fonctionnement de l’activité des opérateurs et des participants, ainsi que l’exercice de la surveillance pour assurer la conformité des objectifs d’intérêt public.

On recherche également à protéger les droits des consommateurs de produits et services financiers.

La Banque Nationale d’Angola (BNA) est la Banque centrale d’Angola, seule responsable de la politique monétaire du pays.



Read more

A lire aussi

Laisser un commentaire