Cameroun: Autonomisation des entrepreneurs – Le programme 2021 lancé


Les candidatures ouvertes depuis le 1er janvier dernier en ligne par la fondation Tony Elumelu lance seront clôturées le 31 mars.

Depuis le 1er janvier dernier, les candidatures pour le programme d’entrepreneuriat de la Fondation Tomy Elumelu sont ouvertes. Cette année, l’initiative s’inscrit dans le vaste chantier de la relance économique post-Covid-19. Le programme est ouvert aux entrepreneurs de toute l’Afrique, qu’il s’agisse de nouvelles start-ups ou de jeunes entreprises existantes, opérant dans n’importe quel secteur. « L’intervention de cette année donne la priorité à la relance économique des petites et moyennes entreprises et des jeunes entrepreneurs africains, à la suite de la perturbation des activités économiques du Covid-19.

Pour relever les défis particuliers liés à la pandémie, sortir des millions de personnes de la pauvreté et créer des emplois durables sur tout le continent, le programme d’entrepreneuriat de la Fondation autonomisera 1000 jeunes entrepreneurs africains, sélectionnés dans la cohorte 2020 », peut-on lire dans le communiqué. Il faut dire qu’en 2020 le programme avait été suspendu pour cause de Covid-19. « Le nombre de candidats à retenir en 2021 sera d’office la somme de la cohorte 2020.

Au demeurant, les candidats retenus feront partie à chaque fois de la vague 2020 ou 2021 des soit des 1 000 entrepreneurs de TEF, soit des différents partenaires de la fondation (BAD, UE/ACP, PNUD, GIZ, etc.). Ici nous parlons des candidats qui recevront les financements parce qu’en fait l’une des nouveautés du programme TEF depuis 2020 qui ne sera implémenté finalement qu’en 2021 est que tous les candidats présélectionnés suivront en ligne le programme d’autonomisation des jeunes et seulement ceux qui auront soumis leur Business plan et réussi au concours de présentation) seront éligibles au financement par capital d’amorçage d’un montant de 5 000 dollars », explique Rolin Foko, mentor du programme.

Aussi pour 2021, la fondation s’engage-t-elle à ouvrir des candidatures à 2400 jeunes entrepreneurs supplémentaires, en collaboration avec des partenaires mondiaux.

Les candidats retenus recevront une formation en entrepreneuriat de classe mondiale, un mentorat, un capital d’amorçage non remboursable d’un montant de 5000 dollars (2,657?millions de F) et des opportunités de réseautage mondial. «La Fondation Tony Elumelu démontre plus que jamais son engagement à libérer le potentiel des jeunes entrepreneurs africains, la clé de la transformation économique à long terme de l’Afrique.

La pandémie a créé des défis à travers le continent, mais nous savons qu’avec le programme éprouvé de la Fondation, nous pouvons exécuter le plus grand plan de relance économique Covid-19 pour les PME africaines et briser le cycle de la pauvreté en Afrique», a indiqué Ifeyinwa Ugochukwu, directrice générale de la Fondation Tony Elumelu. A ce jour, ce sont 9 000 jeunes entrepreneurs africains de 54 pays africains qui ont été autonomisés grâce à cette initiative lancée en 2015. Parmi eux, des centaines de Camerounais.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire