Angola: Les funérailles du musicien Tino Fortes lundi au Portugal


Lisbonne — La dépouille mortelle du musicien Tino Fortes sera conduite lundi dans sa dernière demeure, au cimetière d’Alverca, à Lisbonne.

C’est ce qu’annoncé à l’Angop, Mário Fortes, frère du musicien, précisant qu’en raison de la pandémie du coronavirus, dès la sortie de la morgue, le corps sera directement conduit au cimetière d’Alverca.

Décédé lundi dernier, à Setubal, victime d’une mort subite, le chanteur avait des problèmes d’hypertension.

Tino Fortes est né le 20 juillet 1969 dans la ville de Luanda.

Chanteur et compositeur, l’artiste était l’un des musiciens hors-pair lors de l’apparition du genre musical Kizomba au début des années 90.

Il a lancé l’album « Está na moda », en 1992, et « Minha Folga Surgiu », en 1993, avec lesquels il a obtenu un succès, mais « Ai mano Zé », est la chanson qui l’a rendu plus célèbre.

C’est ce qu’annoncé à l’Angop, Mário Fortes, frère du musicien, précisant qu’en raison de la pandémie du coronavirus, dès la sortie de la morgue, le corps sera directement conduit au cimetière d’Alverca.

Décédé lundi dernier, à Setubal, victime d’une mort subite, le chanteur avait des problèmes d’hypertension.

Tino Fortes est né le 20 juillet 1969 dans la ville de Luanda.

Chanteur et compositeur, l’artiste était l’un des musiciens hors-pair lors de l’apparition du genre musical Kizomba au début des années 90.

Il a lancé l’album « Está na moda », en 1992, et « Minha Folga Surgiu », en 1993, avec lesquels il a obtenu un succès, mais « Ai mano Zé », est la chanson qui l’a rendu plus célèbre.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire