Cameroun: Digitalisation des entreprises – L’Etat et le secteur privé connectés


Une convention de partenariat visant à familiariser les entrepreneurs avec le numérique, a été signée vendredi dernier entre le ministre des PME et la société Digital-Transformation Alliance.

Depuis le 8 janvier dernier, une convention de partenariat lie le ministère des Petites et Moyennes entreprises, de l’Economie sociale et de l’Artisanat (Minpmeesa) et la Digital-Transformation Alliance (DTA), une organisation internationale à but non lucratif qui explore le potentiel de la numérisation au profit de l’ingénierie et de l’industrie. La cérémonie de signature de cette convention à Yaoundé, a été présidée par le ministre Achile Bassilekin III. Ladite convention a pour objectif d’aider les créateurs et les producteurs camerounais à accéder et à maîtriser les technologies de digitalisation, de l’ingénierie de pointe et du leadership moderne.

« La signature de la convention de ce jour vient concrétiser davantage cette dynamique de transformation à laquelle notre pays doit faire face. Ceci s’inscrit en droite ligne du message que le chef de l’Etat a adressé à la nation le 31 décembre 2020 et dans lequel il déclinait précisément les orientations et les axes stratégiques à travers lesquels notre stratégie de développement devrait conduire à l’émergence », déclare le ministre.

De l’avis du fondateur et président exécutif de la DTA, le Pr. Mbang Sama, ce partenariat porte sur le développement des procédés et outils, et la préparation de l’écosystème entrepreneurial aux défis de la transformation, sans oublier le développement des projets communs et la recherche des financements. Ce partenariat vise également à œuvrer à la réalisation et à la connexion d’un réseau des structures d’incubation ; à développer et à exécuter des programmes de renforcement des capacités, de promotion d’entrepreneuriat et d’innovation. La création de contenus et le développement des outils et plateformes technologiques ne sont pas en reste. « Nous allons créer de nouveaux métiers et des contenus pour répondre aux enjeux retenus dans les différents axes de la Stratégie nationale de développement 2020-2030 », a-t-il laissé entendre.

Cette convention est la concrétisation d’une collaboration qui a commencé le 14 octobre 2020 à Yaoundé, avec l’inauguration, par le ministre des PME, Achille Bassilekin III, du centre d’incubation Innotech lab. Une structure portée par la Digital-Transformation Alliance, qui caresse le rêve d’un transfert de technologie au Cameroun depuis l’Allemagne notamment, pays de résidence des principaux porteurs du projet. Cet incubateur est équipé d’une infrastructure ultra-moderne qui servira à développer des technologies et à les adapter à notre contexte. Il est question de définir et de déployer des programmes académiques et des programmes de formation professionnelle par alternance avec l’industrie.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire