Afrique Centrale: Banque africaine de Développement – Les dirigeants pour l’Afrique centrale nommés


Serge N’Guessan et Solomane Kone sont depuis la semaine dernière, directeur général et directeur général adjoint du bureau régional.

Le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) a nommé, le 6 janvier dernier, les directeurs généraux pour les régions de l’Afrique de l’Est, centrale et australe et des directeurs généraux adjoints pour les régions de l’Afrique de l’Est, centrale, du Nord, australe et de l’Afrique de l’Ouest. Pour ce qui est particulièrement du bureau régional de l’Afrique centrale, dont le siège est au Cameroun depuis 2018, il sera dirigé par Serge Marie N’Guessan, avec comme adjoint, Solomane Kone.

Serge Marie N’Guessan, de nationalité canadienne (Ivoirien d’origine), devra assurer l’efficacité opérationnelle, l’efficience et la santé générale du portefeuille de la Banque dans toute la région Afrique centrale (Cameroun, Congo, Gabon, Guinée équatoriale, RCA, RDC). « Il jouera également un rôle de premier plan dans le développement des entreprises et des investissements régionaux en stimulant la mobilisation des ressources dans les pays relevant de sa compétence et en renforçant de manière significative les activités de la Banque », peut-on lire sur le site de la BAD. Avec plus de trente ans d’expérience dans le développement international et la gestion de portefeuille, le nouveau DG de la BAD pour l’Afrique centrale a, pendant près de dix ans, occupé des fonctions de représentation importantes au sein de la Banque qu’il a rejointe en 2000. « Je suis très heureux de pouvoir diriger les équipes et les activités de la Banque en Afrique centrale pour accélérer la mise en œuvre des « High 5 » et de la vision du président Adesina, à savoir transformer efficacement la vie des populations de cette région de manière positive et durable pour le développement de l’Afrique », a-t-il déclaré. Ingénieur de génie civil, M. N’Guessan est titulaire d’un doctorat en aménagement du territoire et en urbanisme.

Quant à Solomane Kone, il est bien connu au Cameroun pour avoir, jusqu’à cette nomination, occupé le poste de directeur pays du groupe de la Bad. Il a d’ailleurs cumulé avec la fonction de directeur général par intérim pour la région. C’est à ce titre qu’il a engagé un dialogue stratégique de haut niveau avec les gouvernements, les autres parties prenantes et partenaires au développement, notamment dans le cadre du programme économique et financier régional de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (PREF-CEMAC). Il a également contribué à développer l’activité de la Banque et à superviser la performance du portefeuille du Cameroun, le plus important d’Afrique centrale, avec 35 opérations pour environ 3,1 milliards de dollars (plus de 1669 milliards de F). Ces deux personnalités qui ont déjà roulé leur bosse au sein du Groupe mettront certainement tout en œuvre pour faire rayonner la sous-région, via le financement des projets intégrateurs, mais aussi les infrastructures dont chacun des pays a besoin pour son développement.



Read more

A lire aussi

Laisser un commentaire