Avec “Lupin, dans l’ombre d’Arsène”, Netflix orchestre un élégant braquage à la française



En imaginant un Arsène Lupin des temps modernes, et en confiant à Omar Sy le rôle d’un cambrioleur fasciné par l’œuvre de Maurice Leblanc, Netflix a concocté une série rythmée et divertissante. La presse étrangère est sous le charme.

“À ton âge, j’aimais bien ça, lire”, confie Assane Diop (Omar Sy) à son fils adolescent en lui offrant un roman de Maurice Leblanc que lui-même tient de son père. C’est cette admiration pour le gentleman cambrioleur qui résume Lupin, dans l’ombre d’Arsène, une série créée par George Kay et François Uzan, une coproduction de Gaumont et Netflix. La série est disponible sur la plateforme de streaming depuis le 8 janvier, et cette dernière – discrète sur les chiffres – l’annonce en haut de son top 10 des contenus les plus regardés en France comme aux États-Unis. À juste titre, résume Forbes :

La série a fait le choix plutôt malin de ne pas réimaginer Arsène Lupin dans le Paris d’aujourd’hui, mais plutôt d’inventer un héros influencé par le personnage de fiction. […] Un héros dont la vie a été bouleversée à l’adolescence, quand il a perdu son père, mort après avoir été accusé d’un délit qu’il n’avait pas commis.”

Omar Sy en grande forme

Le site d’information russe Gazeta.ru a lui aussi été conquis par la série tricolore, tournant autour du vol du collier de la reine Marie-Antoinette. Du “pur

[…]





A lire aussi

Laisser un commentaire