Burkina Faso: Valorisation des produits locaux – Une unité de transformation pour les femmes de Nouna


Les officiels à la réception de l’unité.

La coopérative fraternité des femmes de Nouna, a réceptionné le jeudi 7 janvier 2021 à Nouna une unité de transformation de produits locaux.

L’Organisation catholique pour le développement et la solidarité (OCADES) et ses partenaires, ont réalisé une unité de transformation de produits locaux au profit de la coopérative « Fraternité des femmes de Nouna » dans a province de la Kossi. La réception provisoire de l’infrastructure est intervenue le jeudi 7 janvier 2021. D’une valeur de plus de treize millions (13 000 000) FCFA, elle est située au secteur 6 de la ville de Nouna et est bâtie sur une superficie d’environ 400 m2. L’unité de transformation est un cadre de rencontres, de formations mais de conduite des activités de transformation et de commercialisation des produits locaux.

La présidente de la coopérative, Marie Florence Fankany/Toé a, au nom des membres de l’association, pris l’engagement de travailler avec professionnalisme afin de toujours mériter la confiance des différents partenaires. Pour elle, l’unité de transformation de la coopérative « est un chemin de développement certain » si les membres le souhaitent. Le secrétaire exécutif de l’OCADES, l’abbé Sébastien Sanou, a invité les femmes à se mobiliser pour la bonne marche de la coopérative. Car, selon lui, la réussite de cette entreprise demande la mobilisation de toutes les femmes pour en faire une affaire de groupe. Les actions de l’OCADES-Caritas dans les provinces des Banwa et de la Kossi, comme l’a souligné l’abbé Jean de Kenty Zoumbara, vicaire de la paroisse de Nouna, sont énormes.

Les différents intervenants ont tour à tour félicité les membres de la coopérative pour l’obtention de ce joyau. Ils ont par ailleurs traduit les remerciements à l’OCADES et son partenaire chrétien pour le Sahel, pour la réalisation de l’œuvre si chère aux femmes de la coopérative. Le coordinateur du Programme de développement intégré (PDI), l’abbé Abel Le Juste Traoré, a émis la nécessité d’un accompagnement des services techniques habilités et expérimentés pour la survie de la coopérative.



Read more

A lire aussi

Laisser un commentaire