Pourquoi l’Irlande enregistre le taux d’infection le plus élevé du monde



Relâchement des restrictions à Noël, retour de la diaspora, variant britannique : dans la semaine précédant le 11 janvier, l’île d’Emeraude a relevé une moyenne de 1 394 cas par million d’habitants, soit plus que le Royaume-Uni voisin et que les États-Unis. 

“N’a-t-on pas tous éprouvé un petit plaisir coupable à voir les Britanniques se planter autant, mois après mois ? En tout cas, maintenant, plus personne ne rit”, grince l’Irish Independent. Parmi les meilleurs élèves du continent début décembre, au sortir d’un deuxième confinement national, l’Irlande voit la courbe des infections au Covid-19 s’envoler. À tel point, rapporte le journal de Dublin, que le pays a enregistré “le taux d’infection le plus élevé du monde” avec 1 394 cas par million d’habitants, en moyenne, sur la semaine précédant le 11 janvier. Plus que le Royaume-Uni voisin (810), où un nombre record de 1 564 morts a été ajouté au bilan ce mercredi, le Portugal (735) et les États-Unis (653). 

Le nombre de personnes en soins intensifs est passé sur la période [d’une semaine] de 21 à 146, tandis que 2 532 personnes au total ont perdu la vie à cause du virus.” 

À en croire les autorités sanitaires irlandaises, le variant britannique, entre 50 % et 75 % plus transmissible que la version identifiée de

[…]





A lire aussi

Laisser un commentaire