je t’aime, moi non plus – Jeune Afrique

La diffusion du documentaire « Algérie, mon amour » de Mustapha Kessous déchaîne les passions sur les réseaux sociaux. Parmi les reproches faits au journaliste, celui de porter un regard occidental, depuis la France. L’impression visuelle est ironique. Pendant que le documentaire Algérie, mon amour est diffusé sur France 5, #RestezPrudents apparaît en lucarne de l’écran. Bien qu’il soit relatif au coronavirus, le conseil pourrait s’appliquer au film de Mustapha Kessous, qui déchaîne les passions sur les réseaux sociaux. Oubliés le pacifisme et l’humour du hirak, ce sont parfois des…

Lire la suite

Papi, l’art sans limites – Jeune Afrique

L’artiste sénégalo-mauritanien Papi. © Le Sénégalo-Mauritanien Papi est un artiste et entrepreneur multicartes, à la fois plasticien, styliste et même créateur de contenus. À 30 ans, Papi fascine autant qu’il inspire. Installé à Dakar depuis 2013, ce Sénégalo-Mauritanien natif de Bamako est diplômé de l’Académie militaire de New York et des Beaux-Arts du Connecticut. Connu comme artiste peintre et directeur artistique, il s’illustre aussi en tant que sculpteur, dessinateur, créateur de mode, photographe et chef d’entreprise – entre autres activités faisant la part belle à la création visuelle, tant organique…

Lire la suite

incidents diplomatiques en série pendant le ramadan – Jeune Afrique

De Rabat au Caire, les séries télévisées du ramadan ont accompagné l’évolution des sociétés arabes, brisant des tabous tels que l’adultère ou l’homosexualité. Le cru 2020 détonne, lui, par ses positions politiques. Alors que les pays arabes n’ont pas de relations diplomatiques avec Israël, et que certains d’entre eux vont jusqu’à appliquer un embargo sur les produits ou les services « made in Tel-Aviv », le plan de paix israélo-palestinien présenté le 28 janvier par Donald Trump a pour ambition de normaliser, à terme, ces relations. Et, en la matière,…

Lire la suite

décès d’Albert Memmi, figure de la pensée anticoloniale francophone – Jeune Afrique

Penseur important du colonialisme et du racisme, l’auteur du « Portrait du colonisé » est décédé à 99 ans, à Paris, le 22 mai. C’était l’une des plumes du journal L’Action, fondé en 1955 à Tunis par Béchir Ben Yahmed, et appelé à vite devenir Afrique Action, puis Jeune Afrique. Albert Memmi, né en 1920 dans le quartier juif el Hara à Tunis, s’est éteint à Paris ce 22 mai. En collaborant volontiers toute sa vie à différents journaux, en multipliant les publications tout en se tenant à l’écart des réseaux et…

Lire la suite

« Le Hirak est une déclaration d’amour à l’Algérie » – Jeune Afrique

Témoin de l’histoire qui s’écrit, le journaliste Mustapha Kessous a suivi pendant plusieurs mois cinq jeunes Algériens engagés dans le Hirak. Son documentaire « Algérie mon amour » est diffusé ce mardi 26 mai à 20h50 sur France 5. En Algérie, manifester peut valoir la prison. Raconter son histoire aussi. C’est ces deux interdits que bravent les témoins choisis par Mustapha Kessous. Cinq jeunes engagés dans le Hirak, cette révolution populaire démarrée en février 2019 et qui a chassé du pouvoir l’ancien président Abdelaziz Bouteflika. Cinq jeunes qui, face caméra, justifient leur…

Lire la suite

« Le Hirak est une déclaration d’amour à l’Algérie » – Jeune Afrique

Témoin de l’histoire qui s’écrit, le journaliste Mustapha Kessous a suivi pendant plusieurs mois cinq jeunes Algériens engagés dans le Hirak. Son documentaire « Algérie mon amour » est diffusé ce mardi 26 mai à 20h50 sur France 5. En Algérie, manifester peut valoir la prison. Raconter son histoire aussi. C’est ces deux interdits que bravent les témoins choisis par Mustapha Kessous. Cinq jeunes engagés dans le Hirak, cette révolution populaire démarrée en février 2019 et qui a chassé du pouvoir l’ancien président Abdelaziz Bouteflika. Cinq jeunes qui, face caméra, justifient leur…

Lire la suite

D’Abidjan à Tunis, cinq scénaristes de séries incontournables – Jeune Afrique

« Maîtresse d’un homme marié », « Célibatorium », « Commissariat de Tampy », « Les larmes de l’amour »… Ces productions africaines connaissent un franc succès. Focus sur cinq scénaristes qui leur donnent vie. • Noraogo Sawadogo (Burkina Faso) Le Burkinabè Noraogo Sawadogo, scénariste, entre autres, de « Fauteuil » et « Commissariat de Tampy ». © DR Pour le scénariste de séries comme Le Fauteuil ou Commissariat de Tampy, un bon auteur doit donner l’envie de suivre une histoire jusqu’au bout et être capable de s’inspirer de sa propre culture. « Dans le contexte ouest-africain, les scénaristes sont les héritiers…

Lire la suite

Mory Kanté, le « griot électrique », est décédé – Jeune Afrique

Le chanteur et musicien guinéen Mory Kanté, célèbre pour son tube « Yéké Yéké » dans les années 1980, est décédé vendredi à l’âge de 70 ans à l’hôpital sino-guinéen de Conakry. Mory Kanté, surnommé le « griot électrique », a contribué à populariser la musique africaine et guinéenne à travers le monde. « Yéké Yéké », l’un des plus grands tubes de l’histoire de la musique africaine, sorti en 1987, s’est vendu à des millions d’exemplaires, et a atteint les sommets des hit-parades dans de nombreux pays. Mory Kanté s’est éteint « vers 9h45 ce matin…

Lire la suite

plongée dans les carnets d’enquête de Pierre Péan – Jeune Afrique

Près d’un an après la disparition de Pierre Péan, la publication de ses « Mémoires impubliables » nous plonge dans les coulisses de ses enquêtes, souvent sulfureuses. Évoquer le dernier livre de Pierre Péan, écrivain prolifique avec quarante ouvrages publiés, c’est à coup sûr parler du dernier dans tous les sens du terme : l’auteur, en effet, est mort il y a maintenant près d’un an. Avant de disparaître, le célèbre enquêteur a laissé un gros pavé baptisé Mémoires impubliables, dont il n’a malheureusement pas eu le temps de relire…

Lire la suite

le très militant « Africa Today » d’Etuk Ubong – Jeune Afrique

Le jeune trompettiste nigérian Etuk Ubong délivre un message engagé dans « Africa Today », un nouvel album mêlant jazz, highlife et afrobeat. Quand on lui demande de parler d’Akwa Ibom, État du sud-est du Nigeria où il a vu le jour il y a vingt-huit ans, ou encore de Lagos, la capitale, où il a grandi, Etuk Ubong répond d’abord qu’il est un citoyen du monde. Rien d’étonnant donc à ce que les musiciens que le trompettiste ibibio dirige sur Africa Today, son deuxième album, soient originaires du Royaume-Uni,…

Lire la suite