France : le gouvernement Macron interpelé sur le sort de Cherif Bah et cie | Africa Guinee

PARIS- Un député français s’inquiète du sort des responsables de l’opposition guinéenne incarcérés depuis fin novembre à la maison centrale de Conakry. Lors des débats à l’assemblée nationale française ce mardi 26 janvier 2021, le député Thomas Rudigoz a interpellé le ministre de l’Europe et des affaires étrangères, sur la « situation politique et judiciaire inquiétante en Guinée ». « Les affrontements entre les contestataires du résultat de l’élection présidentielle du 18 octobre dernier et les forces de l’ordre guinéennes ont provoqué la mort d’une cinquantaine de civils. Depuis ces affrontements, de nombreuses personnalités…

Lire la suite

Moussa Camara : la triste histoire d’un migrant guinéen oublié dans les « geôles » du Maroc | Africa Guinee

NADOR- C’est l’histoire pathétique d’un jeune migrant guinéen condamné à 10 ans d’emprisonnement, et qui depuis plus d’un an croupit, dans l’oubli, dans les geôles marocaines. Son cas interpelle aujourd’hui les organisations de défense des droits humains du Maroc, qui dénoncent une condamnation expéditive. En quittant sa Guinée natale, Moussa Camara rêvait de joindre les côtes européennes, via le Maroc. Son rêve a viré au cauchemar. Il a été reconnu coupable du délit de « trafic de migrants » alors que selon ses proches il n’est qu’une victime. L’embarcation de 53 passagers…

Lire la suite

Confidences de Damaro : « J’ai dit au Président qu’en partie c’est de sa faute… » | Africa Guinee

CONAKRY-Le président de l’Assemblée nationale entouré des responsables des groupes parlementaires, a fait des confidences ce mardi 26 janvier 2021, lors d’une rencontre avec des représentants des coordinations régionales. L’honorable Amadou Damaro Camara a saisi cette occasion pour expliquer dans quel cadre son institution a voté la résolution encadrant les activités des coordinations régionales. Le président de l’Assemblée Nationale a précisé qu’une résolution n’a pas force de Loi. “ Une résolution en soi n’est pas une loi. Elle interpelle, attire l’attention et exprime l’inquiétude. Je crois que l’Assemblée Nationale est bien…

Lire la suite

Grogne des encadreurs : la syndicaliste Kadiatou Bah apporte des précisions | Africa Guinee

CONAKRY-La Syndicaliste Kadiatou Bah a apporté des précisions sur la polémique liée au paiement des primes d’incitations des enseignants. Interrogée sur cette crise qui risque de virer au débrayage dans certaines écoles, cette syndicaliste a expliqué l’origine de ce problème. Selon elle, c’est lors du recensement du personnel du système éducatif en 2019 qu’il y a eu des anomalies. « C’est pendant le recensement de 2019 qu’il y a eu une incompréhension. Ces encadreurs scolaires se sont fait recenser en tant que proviseur, principal ou senseur sans préciser qu’ils sont en…

Lire la suite

Le camp de Cellou se moque du RPG : « Au temps de Dadis Camara… » | Africa Guinee

CONAKRY- L’opposition ne reste pas de marbre face à la crise qui mine le RPG arc-en-ciel depuis le début de la formation du nouveau gouvernement d’Alpha Condé. Interrogé sur ces « bisbilles », le porte-parole de l’ANAD, l’alliance qui a soutenu Cellou Dalein Diallo, à l’élection présidentielle, n’est pas passé par le dos de la cuillère. Kéamou Bogola Haba qui prédit déjà le déclin du RPG, déclare que cette « guerre de partage de postes » est une preuve que le parti au pouvoir ne se soucie pas de la bonne gouvernance du pays.…

Lire la suite

Siguiri : Amadou Condé tue son ami à cause de 7 000Gnf, prix d’un fagot de bois | Africa Guinee

SIGUIRI-Une rixe entre copains d’âge a viré au drame dans la sous-préfecture Franwalia, située dans la préfecture de Siguiri, en Haute Guinée. Une violente bagarre a éclaté entre deux jeunes à cause de 7 mille Gnf à Bougouroun centre, un district relevant de la sous-préfecture de Franwalia. La bagarre qui a éclaté dans la nuit du dimanche à lundi 25 janvier 2021 s’est soldée par un mort. « Il était 20 heures. J’étais au magasin de Amadou Condé. Fanta Madi Condé et Adama Condé sont venus nous trouver. Amadou condé…

Lire la suite

Bisbilles au sein du parti d’Alpha Condé : des cadres visés par des sanctions? | Africa Guinee

CONAKRY-Le RPG-Arc-en-ciel, parti au pouvoir en Guinée traverse une zone de turbulence depuis la confirmation de la victoire d’Alpha Condé à l’élection présidentielle du 18 octobre. Des guéguerres sur fond de lutte d’intérêts minent le parti présidentiel. Face aux agitations de certains cadres et militants du parti qui défient les décisions du Chef de l’Etat, le Bureau Politique National s’est fendu ce lundi 25 janvier 21, une déclaration pour siffler la fin de la « recréation ». « Des cadres connus de tous, contrariés dans leurs ambitions ou leurs projets d’accéder à des…

Lire la suite

Conseil de sécurité de l’Onu : la Guinée appelée à réprimer les « violations commises par les forces de l’ordre » | Africa Guinee

CONAKRY-Alors que les violences postélectorales qui ont émaillé la présidentielle du 18 octobre 2020 restent encore impunies, l’ONU appelle le gouvernement guinéen à agir pour réprimer les « exactions commises par forces de sécurité lors des manifestations ». Plus de 50 personnes ont été tuées en Guinée lors des violences postélectorales, selon un bilan macabre établi par l’opposition. Les Nations unies s’inquiètent de cette situation qui, à ses yeux, constitue une menace pour la stabilité de la sous-région. L’organisation estime que les autorités devraient punir les présumés auteurs. « Les autorités devraient…

Lire la suite

Conakry : pourquoi le corps de Oury Barry n’a pas été rendu à sa famille ? | Africa Guinee

CONAKRY-Décédé le 16 janvier 2021 à la Maison centrale de Conakry, le corps de Mamadou Oury Barry n’est toujours pas restitué à sa famille.  Un coup dur pour ses proches. “Jusqu’à présent, on ne nous a pas restitués le corps de mon fils. Ceux qui étaient partis à la Maison centrale, ils ont demandé que j’aille démentir les médias qui disent que mon fils est décédé en prison pour dire qu’il est mort à Ignace Deen”, confie Kadiatou Tounkara, la mère du défunt.  “C’est à vérifier, ce n’est pas sûr”,…

Lire la suite